[Clip] Serge de York – À toi mon père

Une acceptation du deuil parental marquée par l’absence, en forme de résignation et de révolte contre celui qui a préféré partir et abandonner sa famille. Leçon de courage n’omettant pas la difficulté de trouver sa propre voie en subissant le handicap de la disparition, « À toi mon père » est une noble et stoïque illustration de ces années de solitude et de souffrance, de leurs cicatrices autant que de leurs forces.

Aucun guide. Aucune aide spirituelle ou corporelle. Face à un monde en destruction puis à un second, plus prometteur et nouveau, Serge de York essaie de découvrir la voie qui le mènera à un soulagement, à l’amenuisement de cet inexorable poids dans le corps et l’esprit. Errant sur les terres hostiles d’un chemin de croix purificateur, il suit le fantôme paternel, se met en colère contre lui, règle ses comptes et affirme son identité malgré la tristesse et la rage. Une lettre de doléances et de condoléances, aride et d’une imparable et intense précision lyrique.

De symboles en combustions, de succès en échecs, s’arrimant contre vents et marées à son invincible quête d’éternité et d’intériorité, « À toi mon père » explore l’univers en expansion de la solution, des espérances, des peines. Serge de York ne montre jamais la fin de sa recherche génétique et sanguine, ne tourne à aucun instant le dos à ce qui est ni à ce qui aurait dû être. Il dresse un bilan onirique et poétique de la défection et de la privation, conte moderne magique et tragique d’une situation dont l’effrayante banalité contemporaine explose au cœur des images frappantes d’un clip subjuguant de beauté et de pertinence.


Retrouvez Serge de York sur :
FacebookInstagram