[EP] See You At Home – The Future’s Here & It’s Terrible

Cette phrase a tout l’attrait d’une providence mais sonne comme une réalité. Dans les deux cas, le titre du nouvel album de See You At Home surprend par sa fatalité. Nous imaginons même qu’il pourrait sournoisement nous décocher un « je vous avais prévenus » au coin des lèvres. « The Future’s Here & It’s Terrible » possède donc cette dimension douce-amère qui, au-delà de son sens littéral, contamine en magnifiant la musicalité du duo londonien. Avec ce même élan émotif que le rock a laissé paraître outre-Atlantique il y a quelques années, See You At Home prolonge sa première excursion avec une nouvelle (et trop courte) plongée dans une mélancolie se voulant toujours plus dream que pop. Ces quinze minutes ont un excellent goût d’addiction.

See You At Home - The Future's Here & It's Terrible

Sans trop de surprise (et ce n’est pas un leurre), ce deuxième EP se place dans la même musicalité que celle de « Everything Is Okay ». Les deux EPs pourraient même constituer un seul et même album. Mais Josh Wilson, l’une des têtes pensantes du groupe, me confie qu’il y a un léger contraste entre les deux : « Pour être honnête, pour la plupart des chansons, nous avons travaillé notre écriture des textes et des mélodies sur un thème similaire, mais les deux EPs étaient destinés à avoir un léger contraste entre eux. Le premier EP traite des différentes étapes de la pensée, en particulier du « penser trop ». Ce processus est connu pour sa nature négative mais il permet, par exemple, de faciliter et d’accepter le changement et les épreuves de la vie de manière positive. Sur le second EP, le sujet arrive à sa conclusion en amenant ces pensées dans des spirales dangereuses avec, cette fois, une nature négative. Le fait que les deux EPs aient un son similaire avec des titres différents est une tentative de souligner ce processus de pensée avec des perspectives différentes. » Cette logorrhée mène la profondeur musicale à un nombre incalculable de ressources émotives. Bien qu’elle paraisse un tantinet pompeuse, elle permet d’appuyer avec sérieux les intentions de See You At Home et de rappeler que l’art musical n’est pas seulement voué au pur divertissement.

Musicalement, aucune prétention particulière, ni même de technique foisonnante capable d’en mettre plein la vue. Ici, la simplicité flirte avec le reste d’innocence que ces jeunes âmes attise encore : «  Il n’y a aucune anecdote sur la composition ou le mixage qui sortent de l’ordinaire, bien que le nom de la deuxième chanson, « Everything Not Saved Will Be Lost » est à la fois une référence au message d’arrêt d’une Nintendo et au fait que mon ordinateur ait planté en plein mixage (rires). Aussi, la plupart des samples sur les deux EPs sont des sortes de critiques de nos films ou séries TV favoris, tout en se prêtant quelque peu à la tonalité des chansons en question. » Le filtre de Josh et Andrew ne sera certainement pas le même que le nôtre, mais peut-être pourrons-nous nous en rapprocher ? Gardez tout de même l’esprit un peu vierge de sens car nous jugeons leur pouvoir de séduction efficace et absolument irradiant.

crédit : Josh Wilson
crédit : Josh Wilson

« The Future’s Here & It’s Terrible » de See You At Home est disponible depuis le 30 mai 2016.


Retrouvez See You At Home sur :
FacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami