Rencontre avec Ricky Hollywood

Ricky Hollywood, c’est à défaut d’être l’artiste le plus « mainstream » de la soirée Ego Twister du 29 mars prochain au Chabada, un artiste clairement indéfinissable. Forcément, avec un parcours rythmé par des collaborations musicales hors et au sein de son projet solo, le jeune trentenaire parisien a de quoi proposer. Créateur musical de génie et haut défenseur de la chanson en français, rencontre avec l’incroyable personnage qu’est Ricky Hollywood.

Ricky Hollywood
crédit : Nicol Despis
  • Salut Ricky ! Heureux de quitter la capitale pour la Ego Twister party du 29 mars ?

C’est toujours un peu dur d’aller à la campagne, mais je vais supporter, haha !
Oui, oui, bien sûr super content de retrouver mes amis d’Ego Twister.

  • C’est assez perturbant d’écouter tes titres en cherchant à définir ton style. Je n’y arrive pas, mais y arrives-tu toi même ? Te cherches-tu encore et que cherches-tu ? Où vas-tu et où nous emmènes-tu ?

Là je vais peu à peu vers la deep house, c’est ça la vraie musique.

  • J’adore vraiment ta chanson « Tu adores cette chanson ». Ton explication ?

 

C’est complètement auto suggestif. Tu t’es inconsciemment rallié au titre de la chanson ; je ne vois pas d’autres explications.

  • Collaborer avec Arne Vinzon sur « L’amour peut-être », de qui est venue la démarche ? Il y a un côté très synth pop tendance 80s dans ce morceau, tu trouves aussi ?

On s’est rencontré en 2011 et je lui ai proposé cette collaboration, on a bien rigolé, d’autant qu’on était tous les deux malheureux en amour à ce moment-là. 80’s ? Oui, je trouve un peu aussi.

  • Fais-tu partie de ces musiciens qui ne sont jamais satisfaits du résultat d’un titre enregistré ou qui ont un besoin permanent de tout détruire pour mieux recréer ?

J’en faisais partie, mais j’en ai marre, ça me fatigue. Je veux être un adulte.

crédit : Stéphane Laporte
crédit : Stéphane Laporte
  • Malgré tes nombreux singles sortis de part et d’autre, tu n’as pour l’instant pas sorti de véritable album. Est-ce quelque chose que tu envisages au cours des prochains mois ?

Non, d’autres singles probablement, mais pas d’album en vue. Par contre, un maxi vinyle sur le thème du retour à la nature post apocalyptique.

  • Proposes-tu une formule « concert privé » pour jouer « Pour ton anniversaire » chez des fans ?

Disons que ça dépend où ils habitent et du « budget » qu’ils ont, héhé… Je réfléchis à une formule streaming, c’est plus pratique !

  • J’ai vu que Kumisolo a le béguin pour tes derniers morceaux sur Soundcloud. Une collaboration avec la Japonaise la plus parisienne de la pop électronique, c’est une idée à envisager pour toi ?

Oui Kumi, elle est cool, elle m’a fait travailler. J’ai participé à deux titres de son prochain EP à sortir bientôt, « Transports en commun » et « Chapardeuse ».

  • Ta dernière connexion sur MySpace date de 22 février 2012, un an après ta rupture avec le site musical le plus cool du web 2.0 en 2005, quels bons souvenirs te restent de ce média de cette époque ?

Ricky Myspace

Ben ça m’a complètement décidé à sortir de l’anonymat ! Je tremblais à l’idée de lire un nouveau commentaire ou bien de faire une request à un artiste que j’adorais, croyant naïvement qu’il allait écouter ma musique. Un des grands moments a été cet échange d’email avec Pea d’Optiganally Yours :

août 27, 2006
Optiganally Yours dit

hi ricky hollywood!
great to hear we have some fans in france, can’t remember too many french folk writing to us. sounds like a good excuse to tour over there after the new album comes out!!

thanks for spinning our tunes! :)

pea

—————– Original Message —————–

From:ricky hollywood & the lowpets
Date: Aug 24, 2006 6:54 AM

Hi i’m ricky hollywood, a french superstar, and i already have 7 myspace friends in only 2 month !
Actually, i’m very glad that you’re releasing a new album in hifi…you are right: lowfi is asbeen !
I would like you to know that you have a real french audience ; maybe around 10 of my friends are listening to your music regularly and as a dj, i often play you in some underground partys and weddings. So if you come here (in paris) sometime, you will know you have music friends and some girls are waiting for you.
so maybe see you sometime and thank you for your works.

un grand admirateur

r.h

  • Tu vas certainement être le projet le plus mainstream de cette soirée Ego Twister, ça t’arrange, ça te gène un peu ou tu t’en fous ?

Ça me gêne un peu de m’en foutre.

  • Quelle place occupe le public dans la bonne réussite d’une soirée à tes yeux ?

75 %.

  • En concert, tu n’es, si j’en crois les vidéos trouvées sur les Internets, pas tout seul, où as-tu trouvé tes musiciens ?

Fuloma, au synthé, vient de Poster Moderne et Vincent à la guitare aka Kidsaredead, on s’est pécho sur MySpace. Je vous aurais bien montré notre 1er échange de mail mais il a effacé son compte le mec.

  • Tu as participé par le passé à deux projets en parallèle de Ricky Hollywood avec Poster Moderne et La Féline où tu es à la batterie. Quels souvenirs gardes-tu de ces deux groupes ? Les considères-tu comme des apartés à Ricky Hollywood ou trouves-tu des connexions avec ce dernier ?

J’ai vraiment développé Ricky quand Poster a splitté, Isabelle (l’autre Poster) m’y a beaucoup encouragé, car j’étais bien triste. C’était un peu la même démarche, mais en plus romantique et moins goleri.

La Féline, j’expérimentais le fait d’être sous une direction artistique, de devoir adhérer à une vision autre : contrainte intéressante. Ça me plaisait de passer du temps avec des intellos de la musique, contrairement aux décérébrés de Poster Moderne.

  • À l’inverse, tu collabores aujourd’hui avec Egyptology, où tu joues du clavier et de la batterie, et plus récemment avec Melody Echo Chamber dont tu es le batteur live. C’est plutôt simple de gérer tous tes projets ?

Niveau emploi du temps, ça va commencer à être dur, oui.

crédit : Caterina Sansone
crédit : Caterina Sansone
  • Être batteur, ça t’a aidé dans Ricky Hollywood ?

Franchement, j’aurai préféré être guitariste ou claviériste; pour chanter tes chansons à des gens, c’est quand même plus évident.

  • Faut-il avoir déjà écouté ta musique pour apprécier ce que tu joues en concert ?

J’en sais fichtrement rien. C’est pas mal aussi le côté « surprise ».

  • As-tu une préférence entre ouvrir ou fermer une soirée de concert ?

C’est mieux quand les gens sont chauds quand même, ils sont plus réceptifs à la bizarrerie et plus démonstratifs aussi… mais j’aime pas me coucher trop tard quand même.

  • Je viens de tomber sur une BD de Frank Margerin « Ricky chez les Ricains », tome 7 des aventures de Lucien. Ton nom viendrait-il de là ?

Ricky Chez les Ricains

C’est marrant, j’ai du tomber sur cette BD, je reconnais la couv’ !
Je ne pense pas l’avoir lu, mais peut-être qu’effectivement tout vient de là, mais c’est complètement inconscient… bien joué !

D’autant qu’à la base Ricky Hollywood, c’était un pseudo pour faire de la BD…

  • S’il y avait une reprise musicale à faire, à quel morceau penserais-tu en premier ?

Mince, j’avais fait une liste, je ne remets pas la main dessus.
Sinon j’ai fait cette reprise en français de Falling de Julee Cruise (générique de Twin Peaks).

  • Dernière question, car je dois bien m’arrêter à un moment. Pour la soirée du 29 mars, tu seras accompagné d’Edh, de Gratuit et d’Amnésie, un petit mot sur chacun de ces artistes ?

EDH = Ma meilleure partenaire de ping-pong.
Gratuit = un dangereux punk qui vit dans la forêt.
Amnésie = un ancien dangereux punk qui mange des tartines au Nutella
… et tous sont de super copains.

  • Merci beaucoup Ricky et à vendredi prochain au Chabada !

soundcloud.com/ricky-hollywood
ricky-hollywood.net
rickyhollywood.bandcamp.com

Partager cet article avec un ami