[LP] Rayon – A Beat Of Silence

Un morceau de silence. Comme si Rayon l’avait croqué pour rencontrer la quiétude. Le chanteur et guitariste de l’excellent The Notwist se retire en solo pour méditer loin de l’excitation acérée du groupe allemand. Avec « A Beat Of Silence », Markus Acher nous offre un rare moment d’emprise surnaturelle et exotique où le marimba est roi. Une merveille instrumentale.

rayon-a-beat-of-silence

Comme son nom le suggère, les espaces entre les notes de « A Beat Of Silence » sont empreintes de plus de gravité que les notes elles-mêmes. En particulier dans « Dots », ces silences gouvernent sur le bruit tout aussi subtil des spirales d’arpèges et des boucles doucement percussives. Le point de référence : le marimba, qui n’est rien d’autre qu’un xylophone à résonateurs africain hautement apprécié par les traditions musicales de l’Amérique latine. En ce sens, de « Kona » à « –Kona » – titre triptyque traversant l’album et faisant certainement écho au nom d’une danse africaine –, cet instrument résume ce vers en quoi Rayon se dirige : une référence évidente au gamelan, ensemble traditionnel javanais de métallophones artisanaux et de flûtes de bambou tirant dans toutes les directions, comme le chant d’un étourneau qui ondule et forme un tout. À côté de cet exotisme, les vrombissements électroniques, du titre éponyme par exemple, forcent l’apparence d’une pluie tombant sur un régiment de sons de vibraphone et de glockenspiel (qui se rapproche du petit xylophone que nous connaissons tous). Les mailloches sont décidemment à l’honneur.

Le dépaysement des songes. Un voyage tranquille et serein sur une eau calme. Mer d’huile, arbres peuplés de créatures tribales, nous serons légèrement inquiété par la seconde couche de l’album, par ces arrangements ponctués par le bourdonnement moussu des synthétiseurs qui s’extirpe d’une vibrante mélancolique. « Cuts » et « Dots » en sont les meilleurs exemples. Comme épris d’un virus tropical, « A Beat Of Silence » chuchote ses maux à l’oreille d’auditeurs comateux hébétés par la sérénité maladive de Rayon. Une pathologique tout de même rêveuse et délicieuse.

crédit : Johannes Haslinger
crédit : Johannes Haslinger

« A Beat Of Silence » de Rayon, disponible le 11 novembre 2016 chez Morr Music.


Retrouvez Rayon sur :
Facebook – Twitter

Partager cet article avec un ami