[EP] Ralph Of London – Yellow Sky Highway

En apparence, « Yellow Sky Highway » est un disque de petits bonheurs éthérés, de chances saisies au bond et apprivoisées par Ralph Of London. Pourtant, ce subtil opus dissimule de splendides instants d’introspection et d’incertitudes, que ce soit dans la narration vocale ou au creux d’arrangements inattendus, spontanés et marquants. Une œuvre d’un autre monde, entre le mystère extraterrestre, le trip révélateur et la découverte de nos forces et faiblesses.

D’où proviennent ces sonorités à la fois veloutées et âpres ? Ces cris instrumentaux attendant de pouvoir s’exprimer librement, grattant les roches d’une prison souterraine s’effritant lentement mais sûrement ? Viser le soleil, quitte à s’y brûler les ailes. Sortir de la torpeur et du sommeil éternel, savourer la chaleur. En cinq titres imbibés d’un formidable état second, Ralph Of London convie les courses effrénées le long de chemins poussiéreux et déserts, les chœurs célestes de l’espoir et, au-delà de toute autre considération, l’humain dans sa plus pure humilité. Brises psychédéliques, accords et variations contemplatifs et audacieux ; ce décorum de velours provoque en nous une plénitude sur laquelle chaque goutte de sueur nous rappelle à notre mission première, atteindre la vérité coûte que coûte.

« Rose of Shame » marque la fin d’une aventure sur laquelle personne ne pouvait avoir de maîtrise. Un espoir sans lendemain, auquel on pense pouvoir résister et que l’on croit perpétuellement du domaine du réparable, en vain. Il est temps de s’affairer, de briser les entraves. La menace sous-jacente de « White Bred Blues » est diabolique, tentant de faire céder le marcheur. Celui-là même qui, grâce aux mélopées de Ralph Of London, ira frapper le bitume, compacter le sable et caresser la mer sans jamais regarder en arrière. De vagues rock en mélodies pop élaborées et d’une remarquable finesse, les hymnes du périple montent en saveur et en motivation, jusqu’à atteindre la destination libératrice, l’extase chorale et musicale. « Flowers Of Edo » ouvre les portes d’un parc fantomatique conviant le voyageur à exploiter ses capacités, à s’offrir mille et un plaisirs amplement mérités. Un continent inconnu, domaine privilégié de la renaissance. « Yellow Sky Highway » est une perle rare. La conjonction d’âmes regardant dans la direction d’une lumière rassurante, douce et invisible au commun des mortels. Un parchemin dont les caractères se doivent d’être déchiffrés des heures durant, pour mieux révéler leurs énigmes, notamment lors de leur prochain concert le vendredi 13 mai au NO.PI.

crédit : djavanshir.n

« Yellow Sky Highway » de Ralph Of London, disponible depuis le 8 avril 2022.


Retrouvez Ralph Of London sur :
Site officielFacebookInstagramBandcamp