[EP] Pumpkin & Vin’S da Cuero – Chimiq

Quasiment dix ans après leur première collaboration pour l’album « L’année en Décembre » de Pumpkin, le duo français et poétique d’hip-hop boom bap poursuit sa route. En cette fin d’automne, Pumpkin & Vin’S da Cuero livrent « Chimiq », un EP mixé par Blanka et annonçant leur nouvel album prévu pour 2017. À coup de deux faces et de six pistes, le projet du label Mentalow Music continue son voyage introspectif et sociétal.

Pumpkin & Vin's Da Cuero - Chimiq

Pumpkin & Vin’S da Cuero pourrait symboliser la « force tranquille » de l’indépendance, tant aujourd’hui leur parcours apparait riche et solaire. Collaboration avec 20syl, Gaël Faye et Vicelow, entre autres. Création de leur propre label : Mentalow Music. Inouïs du Printemps de Bourges 2013. Concerts à travers l’Europe, du New Morning parisien au festival Hip Hop Kemp en République Tchèque. A présent installés à Nantes, ils livrent une création artistique en constante effervescence (on ne peut que vous inciter à écouter le Mentalow Music Show sur la radio Prun). C’est en suivant leur projet sur les réseaux sociaux que nous apparait l’idée que la musique peut être quotidienne, viscérale et pleinement heureuse, sillonnant malgré tout le monde incertain de la musique indépendante. À cette image, à travers « Chimiq », Pumpkin & Vin’S da Cuero déploient une énergie pulsative, jouissive et collaborative. Le temps de trois pistes (bonifiées par trois remix réinventant parfaitement les originaux), influences et participations se mêlent notamment avec la présence instrumentale et musicale de Bastien Burger, Le Chat et DJ Lyrik.

crédit : Bastien Burger
crédit : Bastien Burger

« Chimiq ». Une histoire de molécules et d’expériences scientifiques. D’assemblages et d’explosions. Sinon, où serait-ce cette histoire d’hormones et de rouge qui nous monte aux joues quand le coup de foudre frappe ? « Chimiq » sonne comme toutes ces sensations qui nous viennent au corps dans la traversée initiatique et insouciante de nos vies. Il y a un peu plus d’un an, Pumpkin & Vin’S da Cuero avaient posé un regard profond sur notre société, entre obscurité et éclaircie, dans leur LP « Peinture Fraiche ». Ni fatalistes ni moralisateurs avec « Chimiq », ils continuent leur introspection à la fois personnelle et générationnelle. Bijou sonore, pétillant et penseur. Mots, flows et beats répandent une vague trépidante, enjouée et réfléchie. Une nouvelle fois, le duo nous prouve son sérieux et son goût du travail bien fait à l’impact crucial. Et c’est dans une production précise et une orchestration délicieuse que le lâcher-prise auditif peut s’épanouir pleinement. On plonge dans « Chimiq » avec envie et régal. On s’y laisse porter avec langueur et confiance. Toute l’audace et le génie de Pumpkin & Vin’S da Cuero sont de ne pas faire d’impasse ; de ne pas choisir entre musique et poésie. Entre état d’âmes et constat social. Écouter « Chimiq », c’est alors saisir un projet complet et frénétique, où se répand un hip-hop réjoui mais percutant. Références musicales, poétiques et culturelles tourbillonnent et agitent nos neurones, créant ainsi des connexions et bonheurs quasiment ludiques du fait que l’EP se redécouvre écoute après écoute. Le ficelage, si ce n’est le tissage, des mots est si ingénieux que rimes, clins d’œil et jeux de mots nous transportent dans une écoute jouissive et attentive.

Annonçant un album attendu pour 2017, cet EP automnal s’articule autour de trois morceaux qui se déclinent sur la face B en trois remix menés par le Scratch Bandits Crew, Neue Grafik et Tagi Emopticon. L’ouverture se fait par « Chimiq », qui signe une entrée lancinante dans un morceau amoureux ou bien sulfureux, si ce n’est les deux. Autopsie de la parade amoureuse, des joies et des routines conjugales, le morceau est tout aussi tendre qu’il est piquant. Le flow de Pumpkin s’installe avec une nonchalance martelée et pressée sur un son terriblement jazzy. Ce qui est intéressant est de voir comment l’intime peut devenir quelque chose d’universel ; ainsi sans la prétention de dresser un constat, le texte de Pumpkin se fait le reflet d’une génération et de cette nouvelle façon d’aimer, de vivre et de profiter.

Il est certain que le duo Pumpkin & Vin’S da Cuero était fait pour se rencontrer, tant l’assemblage de leur art est fluide. Alter ego des mots et des productions musicales. Le flow s’offre une danse avec le flot dément des beats. Alors, émane une parfaite osmose vivifiante, comme avec « Placebo » où les mots semblent se lover dans les courbes de la musique, et inversement. Sur ce morceau apparaissent aussi Sarah Gessler et Vicelow qui amplifient le groove et bonifient le micro partagé. Hip-hop authentique, l’EP « Chimiq » aime accueillir sur ses pistes : « Science Friction » sera l’occasion d’entendre Sly The Mic Buddah. Avec ce morceau, Pumpkin & Vin’S da Cuero reviennent à une thématique déjà abordée par la rappeuse sur le projet militant Contre Coups. Traversé par un battement de cœur abimé, la piste s’interroge sur les violences faites aux femmes en dressant un constat sévère et alarmant. Les mots se font plus abrasifs. La diction est plus dure. Et peut-être que les beats sont nécessairement plus conquérants. La sentence est prononcée : « Le barbare payera tôt ou tard ».

crédit : Bastien Burger
crédit : Bastien Burger

Avec leur EP « Chimiq », Pumpkin & Vin’S da Cuero propose un hip-hop boom bap ancré dans une époque paradoxale qui se réinvente. Entre poésie incisive, flow minutieux et groove musical, le duo nouvellement nantais nous amène sur une piste de danse doucement tonifiante, tout en nous mettant face aux contradictions et aux dangers de notre société. Projet nécessaire tant par sa musicalité que par son discours.

« Chimiq » de Pumpkin & Vin’S da Cuero, disponible le 18 novembre 2016 chez Mentalow Music.


Retrouvez Pumpkin sur :
FacebookTwitter

Retrouvez Vin’S da Cuero sur :
FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami