[Clip] [Exclusivité] PulpMotion – Staring At The Door

Nouvelle plongée dans les méandres du funk et de l’illustration animée façon cartoon pour les Français de PulpMotion, après leur premier phénomène, « Turn Me On ».

PulpMotion - Staring At The Door

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le trio donne de quoi faire plaisir aux yeux et aux oreilles. En effet, « Staring At The Door » est un concentré d’énergie brute, musicalement et visuellement. Et on interrompt immédiatement les détracteurs qui ne verront en eux, dessin épuré et visage anguleux et ethniques obligent, que de simples clones de Gorillaz. Non, et deux fois non : PulpMotion offre à l’auditeur une musique plus directe et moins complexe que celle de la bande à Damon Albarn, tranchant dans le vif au travers d’un funk mouvant et sulfureux, franc du collier et totalement assumé comme tel.

L’univers de PulpMotion est ainsi global et précis : à l’image de ces avatars programmés pour obéir à des instincts artistiques immédiats, le projet intensifie sa course et démontre, grâce à sa vidéo communicative et concise, qu’il ne suffit pas de donner à voir et à entendre. Au contraire : il faut avant tout proposer un schéma unique, une peinture qui s’écoute et s’observe sous tous les angles, aussi aigus ou obtus soient-ils. La simplicité des couleurs devient alors hypnotique, comme le sont toutes les mélodies entrecroisées qui font l’essence même du single. Dès lors, tout comme ce lapin manipulateur (sadique ?) qu’on croirait tout droit sorti du « Inland Empire » de David Lynch, chacun, musiciens et public abasourdis, ressent une addiction totale devant ce petit chef-d’œuvre aux repères flous mais terriblement efficaces. Autant ne pas essayer de résister : laissons la sueur couler et les rythmes nous embraser, jusque tard dans la nuit. Avant de recommencer ?


Retrouvez PulpMotion sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami