[EP] Princess Thailand – Princess Thailand

Dans les univers de la noise et du rock psychédélique, les princesses ne ressemblent décidément pas à celles dessinées par les contes de fées. Princess Thailand affirme, en effet, une radicalité sonore active et généreuse qui magnifie l’esprit créatif et collectif de ces 7 membres.

Sept membres (qui n’étaient d’ailleurs pas vraiment inconnus de nos services), car nous incluons volontairement dans la création, Romain Malavialle, l’ingénieur du son, tant l’importance donnée à la spatialisation façonne l’identité du groupe. Notre première rencontre avec cette entité vibrante, fut scénique et consacrée lors des iNOUïS du Printemps de Bourges en 2018, au 22. La densité sonore de Princess Thailand nous avait littéralement happés, dans un magma sonore massif et une étonnante capacité à rompre la notion même d’espace-temps.

Sur cet EP, le propos est certainement plus direct. Si par moments, sur scène, les digressions nous menaient jusqu’à des territoires post-rock, sur des morceaux épiques et ravageurs comme « I Can’t See » ou « Give It Up », les équilibres dans le mix isolent plus largement chacun des protagonistes de cet affrontement sensible entre la voix d’Aniela Bastide et les instruments (batterie, guitares, flûte, mélodica, basse). La présence ensorcelante et mystique de la chanteuse n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’intensité de Sasha Andres, la frontwoman des mythiques Heliogabale. Plus largement, Princess Thailand réveille ainsi l’esprit bruyant et inventif de la scène noise rock indépendante française des années 90 (Portobello Bones, Ulan Bator… et donc Heliogabale) avec un aplomb tout à fait sidérant.

« Princess Thailand » de Princess Thailand est sorti le 26 novembre 2018 chez AFX.


Retrouvez Princess Thailand sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami