Poni Hoax – A State Of War

Poni Hoax était revenu à nos oreilles il y a quelques mois avec « Life In A New Motion », single estampillé 80’s touché par la grâce, emprunt d’émotions et de mélodies absolument touchantes qui laisser présager un pont entre le vieux Poni Hoax et le nouveau cru « A State Of War ».

Poni Hoax – A State Of War

Ainsi, le groupe parisien est en constante évolution. On l’a connu très disco avec ce petit quelque chose de musique électronique qui avait à l’époque séduit l’excellent label Tigersushi ; ici Poni Hoax revient à son amour du rock. En témoigne le morceau « Leaving Home Again » intervenant en plein milieu du disque, une chanson qui sent bon le rock’n’roll d’un autre âge.

J’oserais faire une comparaison (au niveau du titre de ce morceau comme des mélodies en elles-mêmes (avec le « Sweet Home Alabama » de Lynyrd Skynyrd et le « Movin’ On Up » de Primal Scream)), ce besoin d’évacuer, de partir, de grands espaces à bord d’un vieux monospace break. Le morceau suivant se nomme « Young Americans » et se situe exactement dans la même veine et quant à lui fait même penser un peu aux Rolling Stones (ce refrain !) et David Bowie bien entendu.

On va terminer ce name dropping ici au risque de noyer Poni Hoax dans ces influences évidentes et au final très universelles.

« A State Of War » n’est pas un album aussi violent que son titre laisse entendre. Ce disque est un disque de vrais mélomanes sachant tisser de sublimes mélodies marquantes en se faufilant tranquillement dans l’esprit, et ce sur la durée entière du disque. Chose à mes yeux que Poni Hoax n’avait jamais su faire, à l’image d’ « Images Of Sigrid », précédent opus du quintet, qui bénéficiait d’un démarrage tubesque en grande chevauchée, mais dont l’effet s’estompait indignement à mesure que les minutes d’écoute avançaient.
« A State Of War » réussit l’exploit d’être vraiment équilibré et inspiré du début à la fin.

Poni Hoax

Enfin, le troisième album de Poni Hoax est une véritable réussite qui durera dans le temps.
Les chansons sont toutes réellement mélodieuses, les arrangements subtils mêmes dans les instants plus bruts. Les chansons sont toutes vraiment très bonnes en définitive.

Le gros plus de ce disque, nouvel apport du groupe, est de réussir à donner le sourire à l’auditeur à travers des chansons très joyeuses et ancrées dans une ancienne certaine idée du rock où celui était synonyme de liberté.

« A State Of War » de Poni Hoax est sorti ce lundi 25 mars chez Pan European Recording.

facebook.com/PoniHoax
soundcloud.com/ponihoax
paneuropeanrecording.com

Partager cet article avec un ami