[Clip] Pion – Djinn (Live session)

Du profane au religieux, le nouvel écrin visuel de Pion entrelace les visions bibliques et les sonorités sismiques d’une collision entre bien et mal, entre création et destruction.

L’éclairage, doux, nuageux, dessine les silhouettes des musiciens. Par le prisme d’un vitrail, la scène se dévoile, mystérieuse, ésotérique. Dès les premières secondes de « Djinn », on comprend que rien ne va se dérouler de manière paisible. Que le tonnerre, la colère grondent, lointains tout d’abord, puis de plus en plus évidents. Le chant se mue en narration, tandis que les boucles synthétiques suscitent un sentiment de confort en premier lieu, de malaise et de questionnement au fur et à mesure de la progression. le Djinn, cette créature surnaturelle aux multiples visages, apparaît sans jamais être physiquement là, devant nous. Il s’insinue, asexué, tentateur. Il possède et incite à l’exorcisme, à la libération. Les teintes hypnotiques de la session live nous transpercent, s’emparent de nos cerveaux. Les convictions sombrent, les hallucinations sont légion.

Dans sa seconde partie, « Djinn » expire, crache son venin au fil de saturations rock compulsives, orageuses. Les thèmes entrent en mutation, en fusion. Les tendons se crispent, les muscles s’enflamment, le sang afflue dans nos veines bouillonnantes. On ne se contente pas de regarder Pion ; on est happé par le trio, invité à participer à une cérémonie de la création, de la naissance d’un genre nouveau, d’un big bang émotionnel à fleur de peau et hors du commun. Fascinant.


Retrouvez Pion sur :
FacebookTwitterBandcampInstagram

Partager cet article avec un ami