[LP] Phox – Phox

Plus d’un an après la sortie de son premier single « Slow Motion », Phox émerveille à nouveau avec son premier album éponyme aux douze titres pop raffinés.

Phox - Phox

S’il y a bien une chose d’irrésistible chez ce sextet de Baraboo dans le Winconsin, c’est bien la voix chaleureuse de sa chanteuse Monica Martin. Douce, sensible et émotionnelle, on se laisse emporter par l’âme du projet américain.

Le très sobre « Calico Man » ouvre l’album sur la voix sublime de Monica et quelques lignes de basse, pour enchaîner sur l’élégant « Leisure », où la maitresse de cérémonie habille sa voix d’une sensualité hypnotique, accompagnée de quelques notes bondissantes de piano. On pense alors à Corinne Bailey Rae, à Norah Jones, à ces divas modernes de la soul anglaise et américaine, capables de tout sublimer par leur voix de velours. Forcément, c’est irrésistible.

Ce ne serait pourtant qu’injustice de réduire Phox à sa chanteuse, tant les cinq musiciens qui l’accompagnent font eux aussi un remarquable travail de composition, qui s’il sied à merveille à notre cantatrice, offre également son riche lot d’émotions.

Entre folk, jazz, soul et blues, la pop rusée de Phox barbouille ses envies, ses émotions et ses couleurs sur sa grande toile créative.

Comment ne pas rougir de bons sentiments sur « Shrinking Violets » (les personnes timides), où d’une base bluegrass dépouillée, le titre décolle avec poésie dans les sphères ouatées de la pop ?

Comment résister au tube « Slow Motion », à ses sifflotements délicieux, à son jeu libre de tous ses mouvements, qui s’agite, gesticule et surtout s’amuse avec des instruments en pagaille (du saxophone au glockenspiel, du violoncelle à la contrebasse), utilisés pourtant avec la plus grande habileté ? Un titre récréatif, parfait pour s’éveiller à la musique et mieux s’éveiller au petit matin chargé en bonnes ondes positives.

Bien amené au piano, « Noble Heart » nous touchera en plein cœur au moment de laisser une fois de plus la richesse instrumentale encouragée par la voix et les chœurs animer le morceau avec intensité et passion plus que tout.

L’ébullition sonore magnifique de « Satyr and the Faun », le folk touchant de « Rasperry Seed » ou la pop entraînante et émouvante de « Kingfisher » passeront ainsi par nos papilles auditives, avec le même émerveillement.

Harmonieux, dynamique et chaleureux, ce premier album de Phox est un véritable bonheur à écouter.

crédit : Pip
crédit : Pip

« Phox » de Phox, sortie le 1er septembre 2014 chez Partisan Records.


Retrouvez Phox sur :
Site officielFacebook

Partager cet article avec un ami