[LP] Peremotka – Nachalo Prekrasnoy Druzhby

Le post-punk survit au temps qui passe. Dernière démonstration en date : Peremotka (Перемотка), ce groupe basé à Ekaterinbourg, mégapole industrielle russe aux portes de l’Oural, puisant ses influences dans le rock post-soviétique des années 90 et 2000. Après deux précédents albums remarquables, « Dozhd Proshel V Parke Otdiha » (Il a plu au parc de loisirs) en 2018 et « Noch Eophi » (La nuit des temps) en 2017, dominés tous deux par une poignante mélancolie sans âge, le trio russe revient en cette fin d’année avec un « Nachalo Prekrasnoy Druzhby » (Le début d’une belle amitié) aux mélodies globalement plus légères, mais dans lesquelles persiste un spleen propre à la génération doomer.

Nostalgique jusque dans son nom (Peremotka signifiant « rembobinage »), le groupe russe emmené par son charismatique chanteur Oleg Lopayev parvient à rendre la mélancolie chaleureuse et même dansante. Elle s’incarne à travers une forme de légèreté et de douceur dans cet album qui appelle constamment aux souvenirs et, d’une certaine façon, à une vision toute personnelle de l’histoire de l’underground. Entre new wave, post-punk et dream pop, la soviet wave de Peremotka vient remuer avec une délicatesse – presque kitsch parfois mais magnifiquement honnête – les mémoires d’une musique héritée d’une longue et complexe filiation. Et les titres y contribuent à hauteur de l’imaginaire qui s’en dégage, à l’instar de « K moryu » (Vers la mer), « Staroe Kino » (Le vieux cinéma) ou encore « Perviy Sneg » (La première neige).

La production y est des plus entraînantes et on s’éprend de la langue slave, qui se fait particulièrement chantante, expressive, disons même romantique. Sans trop rien y comprendre, vous vous en doutez, on s’émeut de la gravité des paroles qui nous parviennent tout en se laissant bercer par les mélodies composées par Gena Volgarev, celles-ci usant autant de la froideur déshumanisée des machines que de la chaleur spontanée des accords de cordes et claviers électriques joués à l’unisson. Du fait de ces multiples raisons, il est impossible pour les êtres curieux que nous sommes de ne pas succomber à cet album coincé dans sa propre faille temporelle, comme un nouveau témoignage vif et élégant de la vitalité de cette nouvelle scène indépendante russe.

« Nachalo Prekrasnoy Druzhby » de Peremotka est disponible depuis le 30 octobre 2020 chez UP!UP!UP! Music.


Retrouvez Peremotka sur :
FacebookInstagramBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami