[Entourage #55] Papooz

À la mi-mai, Papooz nous revenait avec un second album, « Night Sketches », vestige ressurgi d’une époque suave et débridée, échappée des esprits joueurs et joviaux (qui a dit déjantés ?) de ses deux éphèbes infernaux. Mariant une tranquillité ombragée à une fièvre solaire, Ulysse Cottin et Armand Penicaut sont deux curieux spécimens d’une pop mutante, parfois excentrique, mais terriblement accrocheuse et désirable. Il ne nous en fallait pas plus pour nous donner envie de laisser la parole à ces deux lutins malicieux de la french pop que nous suivons depuis 2013. Sans langue de bois, ils nous confient quelques anecdotes avouables et enviables sur leurs rencontres musicales backstage et on the beach les plus marquantes. C’est à vous les garçons !

crédit : Mica Elig

Oracle Sisters

Ils ont fait notre première partie à la Cigale il y a deux semaines. On est vite devenus très copains. Ce sont d’excellents songwriters. Armand à co-réalisé leur premier clip en Finlande avec Victoria Lafaurie.


Seu Jorge

On l’a rencontré lors d’un festival à Marseille. On jouait dans un théâtre antique en plein air avec vue sur la mer. On est arrivé pour les balances, il était sur le bord de la scène, en jogging, et sans dreadlocks. Ulysse a d’abord cru que c’était le guitar tech de Jorge, avant de se rendre compte que le mec jouait vachement bien de la flute traversière… Il a été trop cool et nous a laissé essayer ses guitares classiques Di Giorgio. On s’est dit qu’on aimerait faire un morceau ensemble un jour.


Bon Voyage Organisation

On a rencontré Adrien Durand lors d’un festival près de Bordeaux. On l’avait rappelé un an plus tard pour avoir des informations sur son synthé fétiche (le Minikorg-700), et de fil en aiguille, il s’est retrouvé à réaliser notre dernier album, « Night Sketches ».


Erlend Øye

On est de grands fans de Whitest Boy Alive. C’était une des inspirations principales de notre premier album, « Green Juice ». On a eu la chance de le rencontrer avec son nouveau groupe, La Comitiva, composé uniquement de musiciens siciliens, lors du festival Isla Les Embiez. On a fini par jouer des morceau ensemble sur une plage jusqu’au petit matin. C’était magique.


La Femme

On est également devenu copains sur la route. À une époque, Sacha, leur guitariste, s’était cassé le bras et ne jouait plus uniquement que de la flute basque, un truc vachement strident avec peu de notes. Je crois qu’il avait même failli se faire casser la gueule par un mec bourré qui trouvait ça insupportable lors du festival Isla Les Embiez.


« Night Sketches » de Papooz est disponible depuis le 15 mars 2019 chez Half Awake / Idol.


Retrouvez Papooz sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami