[Clip] Pandapendu – Vaporise (feat. Elouan Jégat)

Au fil d’images et de scènes dont l’innocente tendresse transforme le spectacle vivant en hommage poignant aux amitiés indélébiles, Pandapendu utilise savamment les décors et atmosphères lents et délicats de « Vaporise » afin de valoriser une écriture juste et humaine.

Les moyens de locomotion, tout d’abord : issus d’un autre temps, de lieux et d’époques révolus pour le commun des mortels. Pourtant, leur emploi tout au long de « Vaporise » amplifie d’autant plus la nostalgie et la force du lien, les souvenirs et le besoin des protagonistes de goûter à une existence simple et spontanée. Les paysages, quant à eux, focalisent nos sens sur les rêves et les éclats de moments suspendus, de minutes précieuses bercées par la musique quasiment mystique du compositeur. Ces rencontres, savoureuses et bienfaisantes, nous inspirent un réconfort et un calme auxquels nous n’avions plus goûté depuis bien trop longtemps.

Cette vie de bohème, malgré ses propres certitudes, se voit soudainement confrontée à l’absence. Au vide, au manque que ce dernier impose irrémédiablement au héros infortuné d’une ultime scène à haut pouvoir lacrymal. « Vaporise » fait disparaître l’illusion, métamorphose le sens de l’écriture et du conte en une tragédie à laquelle nous ne voulons pas croire. Dans la lumière, le long de quelques secondes solitaires, demeure l’envie de renouer avec cette affection dont nous pouvons dorénavant témoigner. Avant qu’il ne soit trop tard pour la regretter.


Retrouvez Pandapendu sur :
FacebookInstagram