[Clip] OSTED – Our Past Just Disappeared

Suggérant la sensualité afin de la rendre encore plus magnétique, « Our Past Just Disappeared » permet à OSTED de donner au spectateur une vision inédite de sa musique, dans le mystère intense de visions à haut pouvoir d’attraction et de fatalité.

On distingue les corps, les visages. De ces deux femmes qui se séduisent puis s’unissent, on ne verra que ce qui est nécessaire, notre imagination faisant le reste. OSTED a trouvé le compromis parfait entre sa chanson originelle et la mise en scène vaporeuse qui lui est accordée. La séduction et la solitude se perturbent l’une et l’autre, se possèdent puis jouent entre elles. Il y a du désespoir dans ce court-métrage. Il y a une absence que l’on ne peut définir. Ou alors, dans les regards, dans la lumière fébrile qui entoure les musiciens. Dans le froid intense et prégnant qui règne ici en maître. La chaleur humaine ne suffira pas. Il manque l’émotion que dicte le titre lui-même, ce cruel défaut qui envahit et annihile tout.

À la lueur d’une cigarette, le destin s’impose, implacable. Comme un couteau dans la poitrine, comme la flamme impure et violente qui met un terme aux moments de tendresse, de passion et de complicité, le choc nous anesthésie, nous bouleverse. Les ultimes secondes de « Our Past Just Disappeared », la brièveté marquante de la désunion, le charme disparu du désir, de la fièvre et du sentiment, tout s’efface au creux des vapeurs glacées de l’isolement forcé. La caméra de Thierry Bellia ne porte aucun jugement ; elle raconte autant qu’elle illustre, apportant à OSTED un support cinématographique émouvant et sensible. Et entraînant, par là même, notre entière compassion face à l’amertume.


Retrouvez OSTED sur :
Site officielFacebookInstagramSoundcloud

Partager cet article avec un ami