[LP] Oddisee – The Odd Tape

Après nous avoir offert un EP en libre téléchargement sur Bandcamp il y a deux mois, le rappeur et producteur américain Oddisee est de retour avec un album entièrement instrumental. Au croisement du hip-hop, de la soul jazz et de l’abstract, il démontre, en douze titres, son inventivité et sa maîtrise d’un mouvement en constante floraison.

Oddisee - The Odd Tape

Alors que la terre entière (soyons moins grandiloquent : disons l’Occident) se tourne vers Kaytranada et son premier album baptisé « 99,9% » (d’où l’obligatoire réflexion bas-de-gamme : « Et pourtant, on est proche de la perfection. »), un autre projet mérite clairement l’éclairage des médias. Ne vous inquiétez pas, on a bien compris, Kaytranada est un génie ; mais il n’est pas le seul à revenir en force dans l’actualité hip-hop. Le bien-nommé Oddisee, beatmaker et rappeur de New-York, nous dévoile « The Odd Tape », récit fragmenté de son quotidien au sein de la mégalopole américaine.

Paru sur le label Mello Music Group (sur lequel nous allons pouvoir découvrir, dans quelque temps, le super projet hip-hop/spoken word de l’Américain Lando Chill), ce disque est un hommage aux influences les plus basiques et qui ont donné leurs lettres de noblesse à tout un genre, mais également les plus efficaces, avec des rythmiques et des harmonies sans commune mesure. Hip-hop oblige, la plupart des morceaux sont composés d’une face A, comprenant la majorité du morceau, et d’une face B, excédant rarement une minute.

« Alarmed » nous introduit directement à l’univers groovy et cool à souhait d’Oddisee, à base d’orchestrations cuivrées, de pianos délicats et jazzy, de percussions flamboyantes, avec toujours cette alchimie entre toutes les pièces d’un ensemble harmonieux et rythmique. « Right Side On The Bed » embraye sur une ambiance plus feutrée, avant de s’extasier sur « No Sugar No Cream », qui entrecroise les rythmiques percussives avec des claviers funk, autour d’une basse tout en rondeur et en sensualité. « Live From The Drawning Board » est un véritable tourbillon de jazz et de hip-hop, à la fois enivrant et dansant, qui signe un des moments forts de ce disque.

C’est alors qu’une deuxième salve de pianos et de beats feutrés nous accueillent sur « The Breakthrough », s’envolant doucement vers des nappes d’abstract. Repartons vers d’autres latitudes. Et puis, rien de tel qu’un bon vieux morceau de hip-hop à l’ancienne avec « On The Table », pour ensuite tracer sans regarder en arrière vers de l’abstract pur jus avec « Brea » et ses envolées orchestrales majestueuses. Le compositeur trouve le moyen de placer une guitare solaire sur « Silver Lining », tout en continuant à mélanger, entre plusieurs titres, les ambiances abstract modernes et les flashbacks old school. Nous reprenons un peu de douceur alors que le soleil se couche avec « Out At Night » et ses violons syncopés, avant que nous étreigne la fougue joviale des pianos de « Long Way Home », pour finir sur une synthèse de tous ces fragments avec « Still Sleeping », qui dessine les contours d’un hip-hop moderne, s’accaparant l’ancien monde pour définir, selon ses désirs, la devanture de celui qui arrive à grands pas.

Véritable digger dans l’âme, Oddisee travaille pourtant sur des samples inédits, qu’il a conçus dans un esprit tout de même ultra référencé. Il agence tous les éléments avec maestria, autour de rythmes qu’il compose, déconstruit et reconstruit toujours en douceur, opérant des bonds entre les époques, couleurs, formes et genres sans jamais perdre l’auditeur. Il se dessine, au fil de l’écoute, une grande cohérence entre chaque morceau, le tout s’enchaînant avec une telle efficacité que nous voilà pris à bord d’un voyage à New York, dans le quotidien en apparence si anodin du producteur, pourtant si beau à l’écoute de « The Odd Tape ». Avec un groove imparable, parsemé de touches orchestrales et de pianos, l’artiste donne vie à des mélodies épiques, tirant leur énergie de racines hip-hop complètement maîtrisées.

Oddisee

Quelques bémols, toutefois : il n’y pas de véritable « tuerie ». On pourra reprocher à Oddisee de ne rien inventer, en jouant habilement avec les vieilles recettes ; mais c’est néanmoins ce qui fait la force de ce disque, efficace dans la simplicité et particulièrement agréable à l’écoute, en ces temps où le hip-hop a tendance à se compliquer, parfois un peu abusivement. « The Odd Tape » est une B.O intemporelle, nimbée d’accents old school, qui lui permettront d’être écoutée avec toujours autant de plaisir dans de nombreuses années, comme le témoignage d’une époque sacrée. Cette mixtape se révèle également être une base formidable sur laquelle les prochains apôtres du hip-hop pourront aller puiser allégrement pour y trouver de quoi fabriquer des instrumentations de qualité. En bref, voilà un album de passionné qui se révèle passionnant à écouter, du début à la fin !

« The Odd Tape » d’Oddisee est disponible depuis le 13 mai 2016 chez Mello Music Group.


Retrouvez Oddisee sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami