[EP] Novo Amor – Drift

De son passé taché par le dépit amoureux, Novo Amor expie ses démons dans un indie-folk envoûtant. Un véritable tour d’orfèvrerie musicale.

Novo Amor - Drift

Tant bénéfique que destructeur, l’amour fait grandir. Sans jouer les lovers à trois francs six sous, la passion a déjà fait naître plusieurs disques, de l’expiation boisée d’Emma (Bon Iver) aux tourments viscéraux de Keaton Henson. Dans le même état d’esprit, Ali Lacey alias Novo Amor écrit pendant trois mois estivaux, reclus et mal en point, les deux titres que compose son EP « Drift », un pop folk aigu décanté aux sentiments.

Novo Amor

Enregistré dans la chambre de son enfance, non loin de Cardiff, dans son Mid-Wales natal, Ali dépoussière l’endroit qu’il n’avait pas foulé depuis cinq ans. Entouré de ses babioles d’adolescent et du parfum réconfortant du cocon familial, il creuse au plus profond de lui pour trouver l’inspiration, dans cette histoire vaine de l’amour impossible. Aussi générique qu’elle puisse paraître, sa rupture amoureuse s’exorcise par la musique – comme avec Justin Vernon et sa bien-aimée. Une manière de ne pas lâcher prise, pour garder en suspens le désir inavoué de sa chute émotionnelle, se servant du passé pour lever un voile terni de passions. Et pour cause, son pseudonyme ne peut être plus explicite. Du galicien « nouvel amour », son nom traduit son intention de faire de la musique son nouvel amant. Une substitution exemplaire et moins dévastatrice pour l’esprit. Résultat des comptes, c’est une thérapie réussie et doublement salutaire puisqu’elle nous permet de découvrir un immense talent, habile et touchant.

C’est inévitable, Ali grandit autour d’instruments en tous genres. Il commence à jouer de la batterie à treize ans dans un groupe, apprend la guitare pour ensuite s’animer seul au piano, banjo, ukulélé et au chant. Mais il affirme que ce dernier est un point faible. Pourquoi tant de modestie ? Cela reviendrait à dire que Justin Vernon chante au milieu des carillons. Mettez son titre « Flay » et « Beach Baby » de Bon Iver sur deux lecteurs et essayez de faire la différence. Une analogie vocale bluffante. Au vu de ses influences, passant de James Vincent McMorrow à Lord Huron, il est difficile de trouver d’autres arguments.

Novo Amor

Presque un an jour pour jour, ses infernales muses toujours aux trousses, il sort en septembre dernier son nouveau titre « From Gold », au style inchangé et légèrement plus optimiste. À l’origine, ce dernier morceau servit de bande-son dans le film indie « The Better Man » réalisé par Josh Bennett, qu’Ali reproduit par la suite pour qu’il soit publié comme un single. Pour ne pas faire les choses à moitié, il accompagne la piste d’un clip vidéo du même réalisateur, belle escapade dans l’aube brumeuse du lac de Derwentwater. Il joue trop avec ses sentiments notre pauvre Ali. En vrai égoïste, nous espérons de tout cœur que cela continue.

« Drift » de Novo Amor est disponible depuis le 19 septembre 2012.

facebook.com/novoamorsongs
novoamor.bandcamp.com

Partager cet article avec un ami