[Live] NAO à la Gaîté Lyrique

C’est à travers un timbre de voix atypique et un mélange audacieux de soul, funk et électro que NAO, chanteuse et compositrice a su s’imposer dans le paysage musical britannique. On est allé la découvrir le 8 mars dernier à la Gaîté Lyrique.

NAO – crédit : Sandrine Ha

Les installations sont prêtes et les lumières s’éteignent dans la grande salle. Une intrigante introduction se met en place sur « When Saturn Returns », piste instrumentale ouvrant également le dernier album « Saturn » de la Londonienne. Une partie du public acclame l’artiste mais la scène reste cependant vide. C’est avec stupéfaction qu’on voit les projecteurs se braquer au centre de la salle. Une silhouette se dessine lentement, une voix mélodieuse décrit les premières paroles de « Another Lifetime ». Le concert a bien commencé : c’est dans la fosse que NAO a ouvert le bal.

Après une entrée remarquable, des titres plus dansants les uns que les autres s’enchaînent. Les influences funk et R&B se font ressentir, se mêlant harmonieusement à la voix douce et puissante de l’artiste. Le public se déhanche avec joie sur « If You Ever » et « Complicated », acclamant avec chaleur les rythmes pétillants de ces dernières. L’atmosphère est bon enfant, la positivité et le sourire contagieux de la muse britannique rendent l’interaction avec le public très intense.

La scénographie est visuelle. Des clins d’œil à la couverture de l’album ainsi qu’aux planètes du système solaire sont clairsemés sans parcimonie. NAO nous expliquera ainsi le choix du nom « Saturn » pour son album, reflétant la force symbolique de l’astre avec la vision de ses expériences passées. On notera dans la même thématique, sa magnifique prestation sur le morceau « Orbit », dévoilant avec finesse l’étendue vocale de l’artiste ainsi que sa tessiture.

Ainsi défilent les ambiances, partagées entre rythmes entrainants et rêves mélancoliques. Le spectacle atteint son apogée sur « Firefly », titre frétillant né d’une des multiples collaborations avec le producteur Mura Masa. La chanteuse nous offrira également après un rappel triomphant le morceau « Drive and Disconnect » ainsi que le célèbre « Bad Blood », qui clôturera à merveille la soirée.


Retrouvez NAO sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami