[Focus] Meanwhile in Argentina, part 2

Vous rappelez-vous de la première partie de Meanwhile in Argentina consacrée à sa capitale, Buenos Aires ? C’était il y a près d’un an et j’ai enfin trouvé la foi de me pencher sur la suite de mon exploration musicale à travers tout le pays.

Tick Toper
Tick Toper

Tick Toper

Batterie rythmée, guitare bien rock aux accents psychés parfois, synthés atmosphériques et basse groovy composent ce groupe. On retrouve chez Tick Toper une dominante rock, mais les sons des différents instruments piochent un peu dans l’électro ce qui donne une espèce de rock hybride qu’on a déjà entendu pas mal de fois, mais c’est très efficace.

Retrouvez Tick Toper sur :
FacebookBandcamp


El Mal

El Mal porte très bien son nom. C’est glauque et ça fait froid dans le dos. Du post-punk électronique malsain. On pourrait danser pendant des heures dans une cave crade, hypnotisé par la musique. Un de mes coups de cœur de cette deuxième partie.

Retrouvez El Mal sur :
FacebookBandcamp


Vuelven De La Derrota

J’ai hésité à mettre ce groupe-ci parce qu’il n’y a qu’une seule chanson de leur dernier EP de 2012 que j’aime bien : « Un descuento especial ». Mais bon comme je fonds pour cette petite chanson, je vous mets le lien, à vous de voir pour le reste.

Retrouvez Vuelven De La Derota sur :
FacebookBandcamp


Matilda

Petite électropop sympathique aux sonorités parfois un peu orientales. Notamment sur la première chanson de leur album « Las accionas cotidianas » nommée « Una nueva verdad » L’album se laisse écouter facilement.

Retrouvez Matilda sur :
FacebookBandcamp


San Dimas

Pop-rock instrumental simple et efficace, hypnotisant peut-être aussi. J’adore. C’est comme si des fruits rouges sortaient de leur guitare en rafales et tu les mangeais jusqu’à ce que ton bide explose et ensuite tu danses n’importe comment comme le dernier des bourrés des années 70/80s.

Retrouvez San Dimas sur :
FacebookBandcamp


Mariana Paraway

Mariana Paraway

Mariana chante « Costurerita » et tu as l’impression de descendre une rivière en faisant la planche. Chanson magnifique.

Retrouvez Mariana Paraway sur :
FacebookBandcamp


Perverso Polimorfo

Noms de chansons bizarres, musique pas vraiment définissable, voilà ce qu’est Perverso Poliformo : une espèce d’ovni qui intrigue jusqu’à te faire écouter l’album jusqu’au bout. Ce n’est pas rien quand on sait que tu as déjà 10 000 autres trucs vers lesquels tendre ton oreille, merci internet.

Retrouvez Perverso Polimorfo sur :
FacebookBandcamp


Porcelain Dolls

Porcelain Dolls

Du punk oui, mais quand c’est chanté en espagnol ça donne tout de suite une autre dimension, et personnellement j’aime beaucoup ! Et il faut l’avouer, ils sont quand même très bons dans le genre je fais du punk, mais pas du punk comme tu as déjà écouté. Une des raisons pour laquelle j’aime aller fouiller dans d’autres pays dont on ne connaît pas trop ce qui se passe musicalement.

Retrouvez Porcelain Dolls sur :
FacebookBandcamp


Los Octopus

Avis aux amateurs de rock noise un peu shoegaze, ce groupe est pour vous. Soit on aime, soit on n’aime pas.

Retrouvez Los Octopus sur :
FacebookBandcamp


Di Giovannis

J’ai eu une longue discussion avec Nicolas de Perfecto Polimorfo cité plus haut qui m’a dit que Di Giovannis jouait fort et était dark tout le temps, même dans la vraie vie de tous les jours. J’avais déjà écouté il y a un an pour la première partie de cet article et n’avait pas trop aimé, je ne sais pourquoi. Sans doute parce qu’on a tous des phases dans la vie. Bref, maintenant j’adore.

Retrouvez Di Giovannis sur :
FacebookBandcamp


Mision Indecente

C’est marrant, pas de prise de tête. On se croirait limite dans une boom des années 90. De la cheap techno intemporelle.

Retrouvez Mission Indecente sur :
FacebookBandcamp


Et c’est ainsi que se termine cette deuxième partie un peu plus d’un an après la première.
Si vous avez des suggestions sur un autre pays à explorer pour la prochaine fois, vous pouvez laisser un commentaire ou vous taire à jamais.

Partager cet article avec un ami