[Clip] Margau Herman – Le Beau Danger

Une histoire de femmes seules, d’espoirs grandissants et de rêves d’un bonheur fou, même éphémère ; Margau Herman installe son « Beau Danger » dans les coulisses d’une fête solitaire, dans les méandres d’un isolement tout sauf volontaire, en croyant à ce que l’amour peut, malgré sa disparition annoncée, encore offrir. 

Il y a des regards qui vous transpercent dès qu’ils vous saisissent ; et ceux des héroïnes du nouveau clip de Margau Herman sont profonds, marquants, lucides. Là où certains pourraient imaginer un lendemain d’agapes ayant conduit à la solitude, d’autres y liront l’envie, le désir, l’espérance d’autre chose que d’une simple et éphémère rencontre. Les brumes de l’alcool sont remplacées par les vapeurs du désir et d’une lumière tamisée certes, mais amplifiant le champ visuel du spectateur. Dès lors, la poésie de l’expectative, le refus de l’isolement, valorisent les formes et intentions de nos héroïnes à travers une mélancolie ne demeurant jamais insatisfaite. Au contraire : plus leurs gestes sont marqués, éthérés et purs, plus le besoin de la rencontre et de la parole échangée, de ces rêves qui deviennent les nôtres, s’impose de lui-même.

Les âges se confondent mais ne suscitent aucune limite ; car les yeux des actrices, dirigées avec précision et lenteur par la compositrice et réalisatrice, épousent les contours de nos psychés, de nos émotions brutes et fortes. Quelques bulles, semées comme les graines d’un lien qui ne pourra plus être brisé. Finalement, le danger ne viendra pas ; ce sera son contraire, sa capacité à rassurer, qui émanera des ultimes secondes du court-métrage. Des secrets dont on souhaite détenir la clé, avec respect et confiance, mais qui ne seront jamais dits ; à nous de faire le premier pas pour mériter de les percer. Pour réapprendre la séduction et le respect, sereinement, pleinement.


Retrouvez Margau Herman sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami