[Clip] [Exclusivité] Manysheva – Still

Convoitée mais intouchable, Manysheva redéfinissait l’enveloppe corporelle d’une pop fantasmagorique dans son premier EP, « Faith », en fin d’année dernière. À peine remis de nos premiers émois, l’artiste russe nous initie aux songes vénéneux de « Still », première extraction magnétique d’un disque subversif épris d’Art nouveau.

Tourné à deux semaines du terme de la grossesse de Manysheva, le clip de « Still » relève immanquablement d’une situation inédite. Mais plutôt que d’axer le propos narratif sur la nativité, la vidéaste Rebekah « Beki Mari » Dobbins a préféré suivre ses intuitions. « Célébrer la diversité, l’inclusivité, l’individualité et l’amour » sont ainsi les préceptes de ce morceau hautement hypnotique qui trouve ses premières inspirations de la reproduction de « La Cène » de Léonard de Vinci par Andy Warhol dans son œuvre « The Last Supper ».

En résulte un clip qui vient célébrer l’expérience de la maternité pour Valentina Manysheva avec une admirable liberté, entourant la rayonnante muse de six corps aussi envoûtants que mystiques, unis par un lien d’amour hautement symbolique. Collection de regards passionnément perçants tentés par les vices, en proie à la (douce) folie et à la déraison, le court-métrage de « Still » se métamorphose en un tableau sacré, où les sept pêchés capitaux prennent soudainement forme humaine dans une vision sensible et érotique. Sans interdits, Manysheva libère toute sa féminité pour accompagner ces précieuses minutes lascives et électroniques, troublantes et pulsionnelles, d’une rare audace. Que vous le vouliez ou non, vous n’échapperez pas au phénomène d’attraction de la nouvelle égérie de la pop venue de l’Est !

À voir également absolument : « One Space Left », collaboration entre le groupe anglais Lost Colours et  Rebekah Dobbins. À la fois chanteuse et réalisatrice de ce court-métrage, l’Anglaise y capture la danse rayonnante d’une femme enceinte de huit mois. C’est magnifique !


Retrouvez Manysheva sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami