[Clip] Manysheva – Nightfall

Tandis que le monde s’arrête et que l’obscurité s’installe, « Nightfall » de Manysheva resplendit dans les ténèbres, à travers le regard de deux amants se retrouvant enfin. En quelques plans lents et profonds, le clip offre une remarquable simplicité à une piste vocale et musicale tendre et confidente.

Il faut prendre le temps. Sentir la fraîcheur accompagner la disparition du soleil, le calme inviter la lune à éclairer ces lieux que plus rien ne met en mouvement. Au fil du piano, sur une mer endormie, « Nightfall » impose la quiétude, le respect, la sagesse. Le moment est venu de laisser l’émotion dépasser le concret. De s’enfuir sur les chemins du rêve et de l’échange, de l’humain et de la caresse. Il faut regarder dans les iris de l’autre, s’y noyer. Instrument et chant dessinent les formes de deux corps qui, en se reconnaissant, en ayant ce besoin ardent d’une inépuisable présence, observent, comme suspendus dans l’air nocturne, les réminiscences de leur histoire commune. Les images, usées, se mettent à bouger, à se défroisser. À reconquérir leur inébranlable place.

Il convient dorénavant de veiller, de garder intact le sommeil de celle ou celui qui est allongé à nos côtés. Tandis que les brumes du songe apparaissent brièvement, que le monde tourne toujours mais s’interrompt humblement devant la poésie de Manysheva, l’activité incessante s’avoue vaincue et déserte, pour quelques heures. Ode aimante et rassurante, « Nightfall » luit dans les vapeurs lointaines de l’imaginaire, dans les âmes endormies des semblables de la musicienne. Elle s’interroge, mais connaît d’ores et déjà les réponses. Alors, elle murmure, sereinement, les magnifiques mots et mélodies du crépuscule.

« Alataou Piano Solo » de Manysheva, sortie le 24 avril 2020 chez Kwaidan Records.


Retrouvez Manysheva sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami