[EP] Lynch The Elephant – Pieces

Bien plus qu’une simple collection de titres à la fois dansants et habiles, « Pieces » de Lynch The Elephant est un puzzle sonore qui se savoure comme une bande dessinée colorée et habitée par des créatures féeriques et étranges. En huit titres d’une infaillible précision, le trio nous offre, en plus d’un immense sourire aux lèvres, un disque intelligent et motivant nos esprits et nos corps ; un mouvement éternel, passionné et énergique.

Lynch The Elephant est un cas à part dans le paysage musical hexagonal. En effet, les trois musiciens originaires de Belfort composent des chansons que l’on retient sans difficulté mais qui, avant tout, nous happent sans que l’on puisse leur résister. Entre la piste de danse et le bar, où tous les moyens sont bons pour séduire, « Pieces » s’assemble tout en conservant, dans chacune de ses composantes, une identité unique et complémentaire de ses congénères. Pièce architecturale dont les étages sont autant de chambres où plaisir et extase s’unissent à la perfection, l’opus n’en demeure pas moins empreint d’une certaine mélancolie, à la fois évasive et rêveuse. Un calme inhérent et qui ajoute à l’ensemble une touche parfaite et essentielle.

Beaucoup qualifieront la musique de Lynch The Elephant de « simple ». Il n’en est pourtant rien ; il conviendrait plutôt d’employer l’adjectif « immédiate », et ce, dès l’instrumental introductif « Intro » laissant se mélanger, au rythme d’un claquement de mains puis d’une batterie puissante, des boucles synthétiques et accords soignés et délicieusement hypnotiques. Une entrée en matière idéale pour les aventures qui s’apprêtent à déferler sur nous à la vitesse de la lumière, gouttes d’une pluie acide et sucrée collant à nos épidermes et les mettant en mouvement. « Catch A Light » et « We Are Dreamers » s’inscrivent dans une veine électro-pop impeccable et savamment organisée, libérant les élans vocaux et les chœurs sans jamais brusquer leurs entrées, qui deviennent ainsi indispensables. Masculin et féminin se conjuguent, donnant vie à un être de chair et d’harmonies luminescent et éblouissant. Il faudra alors chercher l’humanité émotionnelle poignante du projet dans le magnifique « Sunrise », dont la sobriété des cordes et les pulsations appuyées font frémir et frissonner. De même, « Into The Flow » offre à ses tendances funk des abîmes de délicatesse et de possession de nos âmes, de même que « Wasting Time » et « Mirror » emploient le langage artificiel afin de le personnifier et de lui donner, ainsi, une parole réconfortante et consolatrice.

Une demi-heure de moments forts et inoubliables en compagnie de Laura et de ses deux François ; voilà ce qu’est véritablement « Pieces », cette exposition de tableaux aux teintes exaltées et captivant autant nos rétines que nos sens. Si bien que l’on aimerait, au fur et à mesure des multiples écoutes de cet opus hors-norme, que l’art électronique sonne toujours aussi bien, oscillant entre des mélodies consciencieuses et superbes et des voix rassurantes et iridescentes. Un album exquis et maîtrisé, faisant de Lynch The Elephant un exemple à suivre et à encourager, tant et plus.

crédit : JC Polien

« Pieces » de Lynch The Elephant est disponible depuis le 23 octobre 2017 chez Sand Music.


Retrouvez Lynch The Elephant sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami