[Clip] Luke Anger – Réel Virtuel

Si Birdy Hunt, son ancienne bande parisienne à la pop/rock rayonnante, a malheureusement fini par se consumer, Luke Anger n’a jamais résilié son contrat avec la musique, collaborant étroitement avec Joseph Chedid ou Crayon, jusqu’à s’immiscer dans une sphère plus intime avec son projet solo aux sonorités pop et électroniques. Réalisé à New York par Alexander Norton, « Réel Virtuel » réveille doucement l’aube de ce nouvel horizon. 

Dans une nuit rouge et jaune, enchevêtrements d’escaliers vides et de structures métalliques se fondent en surimpressions comme des images mentales. L’être à peine mouvant se laisse observer par une caméra tournoyante et des buildings parsemés d’éclairages. « Un bon séjour entre les étoiles où tout va bien, vous ne sentirez plus rien », assure une voix d’un flegme inébranlable. Luke Anger nous fait doucement perdre l’équilibre pour mieux nous pousser dans un monde parallèle, dépourvu de nos repères spatio-temporels. S’il assure qu’ici tout est boucle, le musicien tend aussi à fragiliser les frontières entre sensations de déjà-vu, présent fugace et futur imaginable.

La tête de « Réel Virtuel » s’octroie une virée onirique, tandis que ses pieds restent pleinement fixés dans la réalité. Toutefois, imbibée de doutes, la fracture réel/virtuel n’est pas si manichéenne, et un Luke Anger aux mélodies cosmiques se tient précisément sur cette brèche, questionnant sans relâche ses tourments : « À la fin, je m’adresse à « Dieu », car dans ce futur que j’imagine absorbé par le virtuel, il n’y a ni conscience, ni foi. Le virtuel serait-il devenu ce à quoi nous croyons ? »

« Réel Virtuel » ainsi que « Effet mer » et « L’été, la nuit » sont déjà disponibles, en attendant un album à paraître en mars 2020.


Retrouvez Luke Anger sur :
FacebookInstagram

Partager cet article avec un ami