[Info] Louis Arlette, Fabulous Sheep et Some Smoking Guys à La Boule Noire

Vous le savez tous : la Saint-Valentin, ce sont les dîners en amoureux, les chocolats, les roses ou, pour être plus moderne, les SMS dégoulinant d’amour et de tendresse… Vous en avez assez et de telles démonstrations impersonnelles ne vous branchent pas plus que ça ? Ne cherchez plus : Longueur d’Ondes, La Grosse Radio et indiemusic vous proposent de les rejoindre pour célébrer l’événement comme il se doit, et sans discours sirupeux ou faussement séducteur. Non, la passion sera toute autre et nos trois médias vont vous en faire voir de toutes les couleurs grâce à Louis Arlette, Fabulous Sheep et Some Smoking Guys. Qui a dit que nous n’étions pas capables de vous offrir quelques grammes de finesse dans ce monde de brutes ?

Bardé de ses tatouages boisés et porteur d’une chanson française hantée et obsessionnelle, Louis Arlette sera là pour nous présenter son nouvel album, « Sourire carnivore », dont la sortie est prévue le 9 février prochain. Un événement en soi, tant l’artiste a su, au fil des mois, délivrer autant de mystère que de pulsions lyriques et musicales qui en ont fait tomber plus d’un, dont vos serviteurs. Concevant le live comme une démonstration visuelle et sonore autant qu’un spectacle unique en son genre, nul doute que la prestation du Parisien va certainement être à part et totalement en décalage avec de nombreux autres concerts, ce qui en fait l’un des invités indispensables de la soirée. Autant dire qu’on a vraiment hâte !

On se souvient de tous de la mémorable claque prise en fin d’année dernière avec « Wandering Souls », clip chargé de sueur et de convivialité que Fabulous Sheep nous avait envoyé en pleine figure. Depuis, le quatuor originaire de Béziers n’a cessé de tourner encore et encore, sans relâche, pour enflammer certaines des plus belles salles de l’Hexagone et de fameux festivals. Alors que l’on attend sous peu un album qui promet de riches heures de transpiration et d’extase sonore, prévoyez vos combinaisons ignifugées de toute urgence, tant le set qui s’annonce risque fortement de faire monter la température et de de déclencher les alarmes incendie. Ou, si vous préférez, ramenez vos costumes, sacs et peluches de Shawn le mouton ; le plaisir n’en sera que meilleur !

François, le guitariste du quintet rock parisien Some Smoking Guys, nous le confiait il y a peu dans son interview : « L’intérêt du live, c’est qu’on peut tester nos morceaux auprès de publics souvent différents, voir ce qui marche ou non. L’objectif n’est pas de coller aux attentes du public, mais parfois ce dernier est un bon révélateur d’une compo foireuse, ou bonne. » Aux dernières nouvelles, les auditoires devant lesquels le groupe s’est produit n’ont jamais rien eu à redire, sonnés qu’ils étaient par ces bourrasques chaudes et mouvementées dont seul nos gars qui fument ont le secret. Ne vous fiez donc surtout pas aux apparences : sous leurs airs faussement angéliques, ils vous ont concocté une recette infaillible à base de riffs prégnants, de chant possédé et d’une section rythmique en pleine frénésie. Pas le temps d’inspirer la fumée : les effets de la nicotine seront effervescents, et ce, sans risque de crise d’asthme – ou alors, à force de remuer dans tous les sens.

Si, après de tels encouragements, vous n’êtes toujours pas convaincus, sachez que Longueur d’Ondes, La Grosse Radio et indiemusic seront là pour partager avec vous ce qui s’annonce comme la soirée idéale, seul(e) ou en couple. Nous, on a déjà fait notre choix, et on est prêts à se donner à fond pour vous offrir une Saint-Valentin que vous n’oublierez jamais. On vous attend !

Opération Saint-Valentin pour tous ceux d’entre vous qui veulent venir à deux : deux places pour le prix d’une ! Réservez les vôtres ici !

Partager cet article avec un ami