Little Cotton Ball, les bases sont posées

C’est avec Little Cotton Ball et son King Bumblebee que les envies de deep roots s’assouvissent. The First One, descendant direct du blues boom anglais, est un projet réunissant des étudiants des douze mesures. Mené par l’harmoniciste Estelle Chassagnole alias Little Cotton Ball, espoir français dans les plates-bandes d’un dénommé J.J. Milteau, la formation aux couleurs d’Antiga – par une belle journée de Crossroads Guitar Festival – œuvre pour un revival authentique.

C’est donc avec un Ep 4 titres que la jeune et talentueuse Little Cotton Ball – 22 ans aujourd’hui – pose les fondations d’un blues band à la structure conventionnelle à même de séduire les puristes.

La première écoute m’a d’abord emmené vers un constat évident, la précision n’est pas de mise. Les lyrics sont envoyées sèchement, la guitare cafouille… Gênantes de prime abord, ces imperfections sont comme gommées au fil des écoutes et œuvrent même en faveur de l’authenticité du disque. On ne peut défendre la qualité technique, mais en revanche, il est aisé de souligner la profondeur d’un global qui voit Little Cotton Ball prendre ses responsabilités en leadant à coup de phrasés perspicaces.

Au terme d’une séance d’écoute en boucle, je me range du côté des conquis, portant mon argumentaire sur l’impact de ce côté brouillon accentué et ces faux airs d’un rassemblement de vieux loups. La performance instrumentale de Little Cotton Ball atteste d’un futur riche et prolifique, il ne reste plus qu’à attendre les prochaines actus !

myspace.com/thekingbumblebee

Partager cet article avec un ami