[LP] Life On Venus – Encounters

Ce qui pourrait apparaître comme un énième album de shoegaze surfant sur la vague renaissante du genre s’avère beaucoup plus profond et attachant ; en effet, « Encounters », rencontres du Troisième Type entre les guitares et les ambiances cristallines d’un rock et d’une dream pop sous perfusion et en voie de guérison, dépasse ses racines afin de mieux invoquer la poésie et la puissance émotionnelle. Un exemple à suivre.

Sans essayer un seul moment de copier ce que beaucoup ont tendance à imiter, chacun à leur – plus ou moins bonne – manière, le quintet moscovite Life On Venus a su, lentement mais sûrement, se constituer une identité propre au pays des têtes baissées fixant leurs chaussures (traduction littérale, certes, mais pourtant hautement illustrative). Après un premier EP, « Distant Lights », paru il y a un an, nos musiciens ont franchi le cap du premier album ; et il faut bien avouer que « Encounters » est une réussite totale, évitant les écueils et autres naufrages du shoegaze pour nous exposer un projet aux atmosphères lumineuses et prenantes, car portées par une conviction inébranlable de ses créateurs à s’exprimer avec motivation et intelligence. Sans conteste, l’un des opus les plus marquants du genre, ne cherchant pas à singer ses aînés, mais au contraire à leur rendre hommage tout en exprimant pleinement son propre langage.

Sur des formats assez courts, l’essentiel s’expose à nos oreilles sans jamais se montrer tumultueux : « Around The Sun » introduit avec pudeur et force les aventures qui vont suivre, qu’elles soient rythmées et en quête d’une précipitation pluvieuse revigorante (« Pale ») ou d’une douceur touchant au sublime (« May » et, plus loin, le formidable et inoubliable « Secrets », errance nocturne en apesanteur au-dessus de nos propres corps). Life On Venus, extraterrestre sonore transmettant ses signaux grâce à des distorsions mélodiquement irréprochables, des rythmes planants et des voix salvatrices, se permet de ne pas forcer les choses mais, à l’opposé, de les amener à son gré, quand bon lui semble, le tout dans une incontestable cohérence, alternant souffles chauds et bises fraîches mais jamais paralysantes. En perpétuel mouvement, le disque se transforme, bouleverse et se donne des allures plus pop dans la tourmente (« Her Hands Are Weak ») avant de retourner, corps et âme, dans les profondeurs berçantes d’harmonies sobres et merveilleuses (« Rosetta »).

Déchirant et émouvant, « Encounters » nous invite à dépasser l’isolement pour nous ouvrir à autrui et vivre des expériences nocturnes au bout desquelles la rédemption et le bonheur de rencontres éphémères tout d’abord, puis bâties pour durer, semblent enfin possibles. Il nous tarde de pouvoir continuer à nous délecter de ces formidables odes à l’innocence et à la sincérité, faisant de Life On Venus, sans conteste possible et quoi qu’on en dise, l’un des fers de lance de l’admirable et nécessaire réinvention du shoegaze et de la dream pop. À ne manquer sous aucun prétexte !

« Encounters » de Life On Venus est disponible depuis le 3 mars 2017 chez Shelflife Records.


Retrouvez Life On Venus sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami