[News #2] Levitation France 2017, The Possums et Faustine Seilman

Le retour du meilleur festival psychédélique français, le premier maxi d’un trio soul blues bordelais qui fera les gros titres demain et le quatrième album de l’un des secrets les mieux gardés de la scène nantaise au programme de cette news qui en fera saliver plus d’un !

Levitation France 2017

La cinquième édition de Levitation France qui aura lieu les 15 et 16 septembre prochains vient de confirmer une programmation épique ! Pour la deuxième année consécutive, le festival psychédélique angevin, petit frère de l’édition américaine et dont l’écho européen n’est plus à faire, prendra ses beaux quartiers dans le magnifique théâtre moderne Le Quai. Au programme des deux jours et nuits, il ne faudra évidemment pas manquer les (saints) patrons du rock psychédélique The Black Angels de retour en force et en sagesse avec l’album « Death Song » ni Slowdive, figure tutélaire du shoegaze et de la dream pop mondiale depuis plus de 20 ans. Mais cette édition sera également l’occasion de goûter enfin à la mélancolie virtuose des fabuleux Beach Fossils, de succomber aux folies douces de l’électron libre Petit Fantôme, de triper sur les improvisations psychédéliques et krautrock d’Acid Mothers Temple, de partir en vrille sur les incantations convulsives et martiales de Bo Ningen ou de prendre un virage plus doux, plus pop en compagnie des passionnants Elephant Stone.


The Possums

Enregistré, mixé et approuvé par le patron en personne de la soul nantaise, Arnaud Fradin, chanteur de Malted Milk, le remarquable double single de The Possums, se dévoile aujourd’hui. Avec un nom pareil, clin d’œil au sobriquet du chanteur country George Jones, le trio, biberonné aux standards de la soul et du blues américains livre deux partitions à la maturité incroyable. « Everybody’s Got a Lie » d’abord, une de ces diableries blues aux teintures d’époque et à la mélodie aussitôt familière puis « I’m On My Way To You », épopée états-unienne entre americana et soul. Un premier maxi très prometteur pour la suite de l’aventure !


Faustine Seilman

La Nantaise Faustine Seilman dévoilait fin mai son quatrième album, le mystique et envoûtant « The Nightwatcher », soigné grâce au concours de nombreux talents et amis à ses côtés. Nous y croisons, entre autres, Romain Marsault de Birds Are Alive, Astrid Radigue de Mermonte, Amélie Grosselin de Fordamage, François Gautreau de My Name is Nobody ainsi que son frère Jonathan (Le Feu, Seilman Bellinsky) à la production et aux arrangements. Au fil de neuf chapitres troublants de délicatesse et de passion, la sensibilité élégiaque de la chanteuse et compositrice dramatique s’affirme pour nous perdre totalement (au sens le plus sensible) dans les recoins oubliés de sa ghost pop contemporaine. Mention toute particulière au poignant « Down Below » ainsi qu’à l’animé « Four Walls ».

Partager cet article avec un ami