[Info] En route pour Levitation France 2016

Changement de lieu mais pas de ville pour l’édition 2016 de Levitation France ! Pour sa quatrième année consécutive, le festival psychédélique référent de France poursuit son chemin à Angers, et quitte Le Chabada pour installer ses deux scènes au cœur de l’immense théâtre Le Quai les 16 et 17 septembre prochains. Focus sur sa programmation très prometteuse où certains projets déjà invités les années précédentes côtoieront de grands noms internationaux du psychédélisme et ses espoirs !

Levitation France 2016

Dossier réalisé par Fred Lombard et Maxime Antoine.

Levitation (aussi connu sous le nom de l’Austin Psych Fest), festival emblématique américain des musiques psychédéliques confirme son attachement à Angers à l’occasion d’une quatrième édition européenne dans le cadre de l’Austin Week (une semaine destinée à faire découvrir le savoir-faire et la culture de la capitale texane aux Angevins), avec une jauge revue à la hausse dans un cadre nouveau : deux scènes intérieures dans l’enceinte aux parois en verre du Quai, face à la Maine et au château d’Angers.

Levitation France 2016 prog

Avec 22 projets répartis sur deux jours, l’organisation de Levitation France voit encore un peu plus grand tout en proposant une programmation de qualité, de référence diront certains, alliant plus que jamais cette année, têtes d’affiches bien connues des amoureux du genre (Thee Oh Sees, La Femme, Zombie Zombie…), figures tutélaires (Silver Apples, Alex Maas (leader de The Black Angels) ou encore Peter Kember aka Sonic Boom, fondateur de Spacemen 3), groupes internationaux venus d’un peu partout (du Chili pour Föllakzoid et La Hell Gang, des Pays-Bas pour Rats on Rafts, d’Angleterre pour The Underground Youth et Yak ou encore de Suisse pour Klaus Johann Grobe) et fiertés nationales (Yeti Lane, Marietta, Bantam Lyons et les locaux de l’étape, Sheraf).


Vendredi 16 septembre 2016

Thee Oh Sees, Silver Apples, Föllakzoid, Zombie Zombie, Sonic Boom, The Golden Dawn Arkestra, Yak, La Hell Gang, Klaus Johann Grobe et Sheraf

Du côté des têtes d’affiches du vendredi, il faudra inévitablement compter sur Thee Oh Sees emmené par le fougueux et charismatique John Dwyer. Bourreau de travail et des studios, le Californien dont la discographie compte au moins un album par an depuis 2003, viendra enflammer le public à travers un show rock garage survolté et bagarreur. En un mot : incontournable !

Précurseur de la techno analogique, cousin éloigné du krautrock, Silver Apples fait depuis 1967 office de référence absolue de la musique électronique expérimentale. Auteur de classiques intemporels ayant marqué plusieurs générations d’artistes, le New-Yorkais Simeon Coxe nous offrira à sa manière une master (de grande) class(e), assurément inoubliable, de musique électronique et psychédélique.

Signés sur le label indépendant Sacred Bones Records (John Carpenter, Moon Duo, Psychic Ills, David Lynch…), Föllakzoid est un étonnant trio chilien qui officie dans la frange dure du psychédélisme, à savoir un krautrock tendance motorik tout droit sorti d’un album de Neu! ou de CAN, dont les rythmiques fiévreuses et obsessionnelles rencontrent des sonorités planantes héritées du space rock.

La petite bombe britannique de YAK explosera sur scène pour nous envoyer au visage son énergie violente et sale fortement marquée par le son indémodable d’Iggy and The Stooges, revu et corrigé à la sauce garage actuelle. Le trio emmené par Oliver Henry Burslem défendra un très bon premier album paru en avril, « Alas Salvation ».

Carburant au scotch, blousons en jeans patchés sur le dos, le gang de Sheraf ne sera pas là pour jouer les plaisantins et les poseurs en ouverture du festival. Emmené par l’impitoyable Tucker, le quatuor garage psychédélique mettra les spectateurs à l’épreuve dans un fight club musical pesant, enfumé et brutal. Tout l’inverse en somme de la célèbre douceur angevine !


Samedi 17 septembre 2016

La Femme, The Limiñanas, Dead Meadow, Alex Maas, La Monte Young Tribute Performance, The Underground Youth, Sunflower Bean, Tau, Yeti Lane, Marietta, Raft on Rafts et Bantam Lyons

La Femme revient à Angers, libre et espiègle. Invitée d’honneur pour la seconde fois de Levitation France, à nouveau en tête d’affiche, la formation arty-surf-psychédélique biarrot-parisienne nous fera cadeau de ses nouveaux « Mystère(s) » comme des désormais classiques de son premier album « Psycho Tropical Berlin ». Nous sommes déjà parés pour une étrange épopée dans la nuit, que nous espérons aussi colorée et exotique que le récent « Sphynx ».

Franco-britannique dans les textes, le duo perpignanais The Limiñanas est une invitation au voyage à l’instar de sa musique partagée entre une pop à la Gainsbarre et des influences western et psychédéliques à profusion. Des ruelles chaudes des cités méditerranéennes aux déserts secs d’Acatama ou de Bardenas, le couple sensuel nous plongera au plus profond de son « Garden of Love ». Une expérience sensuelle à partager collectivement !

Dead Meadow sera aussi de la partie, puisque le groupe de hard psych tendance stoner américain, originaire de Washington DC, sillonne toujours nos contrées pour faire vibrer sur scène les compos de son huitième album en treize ans, « Warble Womb ». L’occasion de (re)découvrir un groupe important mais méconnu en France.

Depuis 2008, le projet du mancunien Craig Dyer ne cesse de redéfinir les frontières entre shoegaze, post-punk et rock psychédélique au sein de The Underground Youth. Hantée et souterraine, la musique des Anglais saura nous faire voyager comme ces trains de nuits d’antan, à travers les souvenirs et les époques, des Jesus & Mary Chain aux Stones Roses.

Auteur d’un époustouflant premier album, « Melatonin Spree », en début d’année, le quatuor breton Bantam Lyons prendra la barre pour nous faire boire la tasse de son rock tempétueux. Un groupe porté par une passion brûlante, qu’il nous tarde de revoir conquérant sur scène et sur les flots.


Retrouvez Levitation France sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami