LCDK – Karl – Life In Little Bits

Le trio LCDK originaire des Alpes du Nord a sorti en mars dernier son deuxième album « Karl – Life In Little Bits ». Entre rock noise et musique expérimentale, il ravira les oreilles aventureuses qui n’ont pas peur des atmosphères sombres et décalées…

LCDK - Karl - Life In Little Bits

Derrière LCDK (Les Comptes de Korsakoff) se cache le nom d’un syndrome neurologique sévissant principalement dans le corps des alcooliques malnutris : le syndrome de Korsakoff. Pertes de mémoire telles, que devant son impuissance à faire face à cela, le malade tombe dans une profonde tendance à la fabulation d’évènements qui ne se sont jamais passés.

Le concept a de quoi dérouter plus d’un comme il en intriguera d’autres. Si vous êtes amateur d’ambiances grinçantes, angoissantes, vous serez charmé par ce sept titres. Les chansons évoquent ces tranches de vie inventées, chantées, déclamées sur des airs sautillants un peu à la manière d’un Serj Tankian ou d’un Mathias Malzieu. Ambiance glauque, malsaine, à l’image de la pochette inquiétante et mystérieuse.

LCDK c’est Geoffrey Grangé au chant et à la basse, Quentin Lavy à la batterie et Marie-Claude Condamin au violoncelle. LCDK c’est un univers musical hésitant entre rock à la sauce noise, musique expérimentale et tonalités jazz. LCDK c’est à la fois enragé et dépressif. Une formule pour contrer la tranquillité. Un ton dérangeant, déglingué, bien loin du consensualisme et de l’évidence. Life in little bits est dérangeant, créatif, il est clair qu’il ne laissera aucun auditeur indifférent. De l’art dans toute sa splendeur, percutant d’errances improbables dans le cerveau de Karl, ce personnage à part que vous avez peut être déjà rencontré lors de vos virées nocturnes, qui sait ?

LCDK

« Karl » de LCDK est sorti le 15 mars 2013 chez Juste Une Trace.

lcdk.org
facebook.com/pages/Les-Comptes-de-Korsakoff/110261775751996
juste-une-trace.com

Partager cet article avec un ami