[Live] LABOTANIQUE au Jardin des Plantes de Nantes

Hybridant poésie végétale et prose hip-hop librement inspirée des plantes, c’est sous la serre de l’île aux palmiers, dans l’allée de la musique du Jardin des Plantes de Nantes que nous avons retrouvé samedi dernier le duo nantais LABOTANIQUE pour une conférence de musicoplantologie animée et drôlement instructive.

LABOTANIQUE – crédit : Fred Lombard

Du 17 au 26 juillet, au fil de sept représentations sous un beau soleil d’été, nos deux professeurs revêtus de leurs combinaisons vertes peinturlurées attendent leurs estudiantins du jour pour un cours magistral. Au programme de la séance : des petites histoires inspirées des plantes du parc nantais alliées aux pensées vagabondes, romantiques ou plus militantes de nos deux curieux spécimens. Au naturel, les ingénieurs agronomes de formation, en bons férus de la transmission de savoirs bucoliques ont choisi de raconter les petites et grandes histoires de dix curieuses plantes sauvages, sous un angle inédit et poétique.

En agréable compagnie du chanteur et auteur Ronan Moinet alias Professeur Racine et de son acolyte aux productions et aux machines, Thomas Cochini alias Professeur Lagraine, nous voici partis pour une heure d’un spectacle passionnant autour d’un fil rouge, nous emmenant butiner de plante en plante, d’histoires en anecdotes, tantôt drôles, tantôt historiques, tantôt humanistes.

Comment alors ne pas être captivés par ce rendez-vous insolite, presque malicieux tant on peut ressentir ici la complicité totale entre les deux artistes, entre ces deux esprits vifs qui viennent questionner le public, sans en perdre leur latin, sur la famille des solanacées et autres lamiacées. Apprendre en s’amusant, c’est le pari réussi par les deux amis qui, à travers ce spectacle inédit intitulé « Expressions végétales » – et qui gagnerait à prendre racine dans d’autres parcs et espaces verts de France – donne goût bon à la connaissance du végétal et du vivant. Nos autres professeurs de SVT du collège et du lycée apprécieront.

On retiendra notamment de ces dix passionnantes histoires ; celles du poison de l’attropa belladona qui à la Renaissance donnaient aux pupilles de femmes un regard d’un noir profond et fatalement séduisant, la terrible dioscorea communis ou l’herbe aux femmes battues, dont les femmes se servaient pour dissimuler les marques de coups sur leur peau ou encore la carpobrotus edulis ou doigts de sorcière, une plante considérée comme invasive, prétexte ici pour nos deux poètes à parler des itinéraires de migrants. De la transe vaudou provoquée par la toxique datura stramonium aux sentiments digitaux révélés par la digitalis purpurea, du piquant des amours ravivés par le cactus cereus forbesii à la planante valeriane officinale, tout dans la nature est un habile prétexte pour LABOTANIQUE à conter de saisissants exposés.

En proposant ce spectacle mis sous serre en un temps record d’un mois et demi, avec la participation pour les illustrations du studio de design graphique The Feebles, Ronan et Thomas offrent une parenthèse inspirante à leur aventure pop qui ne manque ni de pertinence ni d’intelligence, comme l’illustre leur dernier EP en date, « 47e Parallèle ».

Ne manquez pas les dernières représentations gratuites du spectacle-concert « Expressions Végétales » ces mercredi, jeudi et vendredi au Jardin des Plantes à 17h15 dans le cadre du Voyage à Nantes.


Retrouvez Expressions Végétales sur :
Site officiel

Retrouvez LABOTANIQUE sur :
Site officielFacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami