[LP] Kurt Vile & Courtney Barnett – Lotta Sea Lice

Ne cherchez plus longtemps, nous avons trouvé le blockbuster folk-rock de cette année 2017 ! Imaginez deux actes qui dominent cette scène musicale en cette décennie et qui ont choisi d’unir leurs forces. Non, vous ne rêvez pas : Kurt Vile et Courtney Barnett ont bien décidé de sortir un opus en commun ! Avec « Lotta Sea Lice », la connexion Philadelphie-Melbourne est bien réelle.

On avait laissé Kurt Vile avec son mémorable « B’lieve I’m Goin Down… » ainsi que Courtney Barnett qui nous a fait grâce de son premier album « Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit », tous deux salués par la critique en 2015. Très vite, des rumeurs se propagent comme quoi les deux super-héros indie pourraient préparer quelque chose ensemble depuis que l’Australienne a assuré les premières parties de l’ex-membre de The War On Drugs. Fin août, « Over Everything », premier clip fuitant de cet album collaboration viendra corroborer l’heureuse nouvelle !

Intéressons-nous maintenant au contenu. Le tandem Vile/Barnett nous régale de neuf compositions synthétisant parfaitement leurs univers musicaux respectifs : d’un côté, l’indie folk contemplatif et mélodique du natif de Philadelphie, de l’autre, l’indie rock aussi bien rugueux que classe de la brunette acidulée de Melbourne. Et quel plaisir de constater que l’alchimie musicale fonctionne parfaitement à travers des morceaux enivrants et poétiques à l’instar d’« Over Everything », « Let It Go » et « Continental Breakfast » qui figurera immanquablement dans notre Top 100 des meilleures chansons de cette année, où les voix et guitares respectives du duo se répondent et s’unissent parfaitement. De l’indie folk-rock « feel good » en somme.

Avec le soutien de leurs fidèles camarades que sont Mick Harvey, Stella Mozgawa de Warpaint, Jim White, Rob Laasko, mais également Mick Turner, le couple américano-australien parvient à sceller une union philosophico-musicale et prête serment en reprenant ses standards respectifs comme « Outta The Woodwork » présent sur l’EP « A Split Of Seas » de Courtney Barnett en 2014 et réactualisé par Kurt Vile, ainsi que « Peppin’ Tom » présent sur l’album « Smoke Ring For My Halo » de Kurt Vile en 2011 et réinterprété à l’occasion par la brunette australienne. D’ailleurs, cette dernière se prend un malin plaisir à réadapter un classique de sa conjointe Jen Cloher, « Fear Is Like a Forest », où elle renoue avec ses racines grunge où les riffs de guitare deviennent quelque peu plus toxiques. Et n’oublions pas non plus cette incroyable reprise de Belly, « Untogether », de 1993 dans une version surréaliste, mais incroyablement réussie.

En soi, « Lotta Sea Lice » est bien plus qu’un album collaboratif entre deux superstars de l’indie rock de cette décennie, mais c’est également une rencontre irréelle entre le délicat, la nonchalance et le rugueux qui en fait une œuvre d’exception où les spectres de Bruce Springsteen et Neil Young ne sont jamais bien loin.  De quoi réchauffer les chaumières pour cette fin d’année et également de quoi patienter pour les prochaines œuvres en solitaire de nos deux protagonistes préférés.

crédit : Danny Cohen

« Lotta See Lice » de Kurt Vile & Courtney Barnett est disponible depuis le 13 octobre 2017 chez Marathon Artists et [PIAS] France.

Retrouvez Kurt Vile & Courtney Barnett sur :
Site officielBandcamp

Partager cet article avec un ami