[Clip] Kokopeli – Seahorses

Les élans funk de « Seahorses » cachent un pur moment de rêve entraînant le spectateur dans les alizés d’un monde imaginaire et fantasmé, auprès des deux magnifiques sirènes de Kokopeli. Une méditation artistique rêveuse et décalée, nous laissant admirer les idées visuelles et musicales les plus inattendues.

Les couleurs lumineuses de « Seahorses » nous prouvent d’ores et déjà que l’univers qui se construit et se dévoile devant nous sera onirique et fantastique ; embrassant l’écran, elles nous saisissent et resplendissent pour mieux nous attendrir, nous installer confortablement aux premières loges du spectacle qui s’annonce. Les lumières et formes sous-marines vont, dès lors, épouser les contours et chants de Carla et Julie, se fondre respectueusement en elles. De visions diurnes en confidences nocturnes, de poissons multicolores en coraux frémissants, « Seahorses » modifie ses apparences au fil d’harmonies vocales et instrumentales imprégnées du conte que le court-métrage et sa bande originale partagent avec nous.

Bientôt, ciel et mer se confondent, se mélangent. Ce qui se produit dans l’espace aquatique rejoint, à travers les émotions décrites par le duo, un décor aussi ample que ces dernières, que leurs mouvements changeants et difficilement contrôlables. La complainte de créatures solitaires revêt toute sa dimension à la fois humaine et ésotérique, parcourant marées et éléments pour mieux atteindre le cœur de celles et ceux qui les entendent et les ressentent. Jusqu’au départ, synonyme de souvenirs bien plus que d’oubli ; et c’est pour cela que « Seahorses » conserve un impact bienfaiteur sur nos âmes, bien après ses ultimes secondes.


Retrouvez Kokopeli sur :
FacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami