[EP] Kiasmos – Swept EP

Laissant de côté les cordes qui ornaient ses sculptures électroniques précédentes, Kiasmos nous offre trois titres et un remix orientant le projet vers de nouvelles atmosphères.

Kiasmos - Swept EP

Conservant la patte si originale qui le rend attachant, Kiasmos, avec « Swept EP », s’en va voguer vers de nouvelles terres, où sa musique, toujours bercée de mélodies suaves en bouche et en boucles, dérive au fur et à mesure de pistes déliquescentes et superbes. Car, si les cordes ne font que frôler l’ambiance si particulière du duo, elles sont ici pratiquement oubliées, abandonnées au profit de beats et de pianos langoureux et subtils. Le clavier devient ainsi le seul instrument capable de rivaliser avec des rythmiques toujours aussi immédiates et entêtantes, pour le plus grand plaisir des inconditionnels. Et pour permettre à d’autres, également, de parcourir ces dunes harmoniques hors du commun.

Les violons ne font qu’une brève apparition au milieu de la pièce initiale « Drawn », élément charnière du changement d’orientation d’Ólafur Arnalds et Janus Rasmussen, car vite remplacés par des synthétiseurs s’unissant à la perfection à de simples mais émouvants accords humains et justes (Gaunt). Tout ici respire le besoin d’une expression encore plus viscérale que précédemment, au moyen d’artifices puissamment évocateurs. Perdu dans ces rêves charnels et éthérés, l’auditeur ressent autant qu’il hume le parfum délicat de percussions électroniques splendides et précises, millimétrées et organiques. Dans un tel contexte, « Swept » fait figure d’expérimentation et d’indication du chemin qu’il reste à parcourir, mêlant les idées précédentes à de nouvelles formes, langoureuses et bienveillantes. Un retournement inespéré et salvateur, aussi intime que grandiose, que le remix suivant amplifie et mécanise, afin de lui apporter un squelette créatif qui, on s’en doute sans peine, ornera les prochaines sorties du duo.

Que penser de la démarche de Kiasmos, dans le cas présent ? Que peuvent apporter de plus quelques morceaux sur un édifice déjà admirablement et solidement bâti ? Tout simplement, une lueur dans le brouillard. Une évocation toute personnelle et merveilleuse de ce qui nous attend dans les mois et les années à venir. Car Kiasmos ne peut que durer ; une motivation si intense pour l’art et les possibilités ininterrompues des machines est aussi bien une révélation qu’une réelle volonté de ne jamais cesser d’aller toujours plus loin, avec majesté et beauté. La sortie de cet EP n’a donc rien d’anecdotique ; bien au contraire. Il est une flamme dans les ténèbres, nous motivant à suivre ces hommes entêtés et inspirés, jusqu’aux limites du songe le plus précieux.

crédit : Zosia Paśnik
crédit : Zosia Paśnik

Décidément, on n’affirmera jamais assez tout ce que l’on doit à Kiasmos ; tous ces moments volés qui sont aussi nécessaires que vitaux.

« Swept EP » de Kiasmos est disponible depuis le 20 novembre 2015 chez Erased Tapes Records.


Retrouvez Kiasmos sur :
FacebookTwitterSoundcloud

Partager cet article avec un ami