[Clip] [Exclusivité] KCIDY – Les gens heureux dansent

Un an après la sortie de son album collaboratif « KCIDY A DIT », recueil de chansons expérimentales et psychédéliques jouant sur l’improvisation, l’immédiateté et l’inattendu, la chanteuse lyonnaise Pauline Le Caignec continue de frapper la pop française avec une mélancolie à retardement. Avec « Les gens heureux dansent », premier extrait de son futur album en partance pour le printemps 2021, elle se confie avec pudeur et mélancolie sur la réelle difficulté de se connecter au bonheur des autres, quand tout dans sa propre existence tend à s’en éloigner.

Dans le clip réalisé par Roxanne Gaucherand, tel un fantôme en errance, la baroque KCIDY hante une aire d’autoroute qu’elle ne peut se résoudre, bien malgré elle à abandonner. Invisible aux yeux des autres, elle s’immisce avec légèreté, dans le quotidien morne et finalement ordinaire des routards de passage.

« Au départ de cette chanson, j’avais surtout l’idée d’un voyage fantastique, d’où le décompte au début de la chanson. Ce thème et cette ambiance m’évoquaient comme un tourbillon mélancolique et c’est comme ça que m’est venue l’idée de personnages qui dansent autour de moi, mais que je ne pourrais jamais atteindre. À cette époque j’étais tiraillée entre des histoires d’amitiés tristes et des relations simples et heureuses que je commençai à tisser. »

C’est ce sentiment d’être en décalage, près des yeux, loin du cœur avec les autres, qui travaille en profondeur KCIDY dans cette chanson des plus personnelles, d’autant plus à l’heure de la distanciation sociale et d’un retour soudain au confinement. Pauline nous confie finalement avec pudeur ses états d’âme sur une époque moderne des plus étranges, où dans une société prônant l’ultra connectivité, certain.e.s ne se sont jamais senti.e.s aussi seul.e.s dans leurs vies.

« J’ai imaginé ce que ça ferait d’être entourée de ces « gens heureux » qui dansent, alors que moi je serai immobile et figée, comme engluée dans la mélancolie, comme si le bonheur de ces gens m’était inaccessible, lointain. Cette chanson traduit tout ça à la fois : l’envie de me rapprocher de gens heureux, tout en les trouvant inaccessibles. Comme si après tout le bonheur c’était pour les autres. »

Alors si « le bonheur est à la portée de tous », comme le prétendait si bien le groupe Archimède dans sa plus célèbre chanson, pour d’autres comme KCIDY, la quête de ce sentiment si propre à notre humanité continue de faire son petit bout de chemin.

« Les gens heureux », le premier album de KCIDY sortira au printemps 2021 chez Vietnam Label et Because Music.


Retrouvez KCIDY sur :
FacebookInstagramBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami