[Clip] Joseph Schiano di Lombo – Caresses (Always Too Short)

Bien entendu, bon nombre de spectateurs vont voir, dans le nouveau clip de Joseph Schiano di Lombo, le prolongement des millions de vidéos canines et félines disponible sur le Web. Cependant, « Caresses (Always Too Short) » est beaucoup plus que cela, si l’on se donne la peine de le regarder comme ce qu’il représente réellement : une invocation de l’émotion par l’instrumentation et l’image, sans larmes faciles ou sentiments vainement exacerbés.

Alors oui, on craque devant cette collection d’extraits représentant le meilleur ami de l’homme et ses regards tantôt suppliants, tantôt tendres et aimants. Tant et si bien que la grande majorité d’entre nous seraient dès lors prêts à se précipiter vers la S.P.A. la plus proche afin d’accomplir un devoir longtemps repoussé pour des raisons illogiques et parfaitement fallacieuses. Mais « Caresses (Always Too Short) » nous inspire également une étrange sensation, identique à celles que nous n’avions plus ressenties depuis de nombreuses années. De ses claviers antédiluviens, Joseph Schiano di Lombo tire la sève de sonorités sur lesquelles le temps n’a aucune emprise, reflétant ce qui se dissimule derrière les yeux des animaux. Comme si l’âge de la musique devait, lui aussi, être multiplié afin de révéler son équivalent humain. Une manière de nous survivre et de nous regarder avec sagesse, pour mieux transmettre les ondes positives qu’elle recèle.

Ce qui nous plaît par-dessus tout chez Joseph Schiano di Lombo, c’est sa capacité inégalable à surgir là où personne n’est susceptible de l’attendre, sous une forme encore plus étonnante et improbable. Après ses relectures de classiques pop nationaux et internationaux, il oriente sa productivité vers un sujet qui, sous les doigts de quelqu’un d’autre, prêterait amplement à sourire. À l’opposé de cette conclusion trop hâtive, le single s’enracine dans notre subconscient et s’imprime sur nos rétines, harmonies et visions demeurant indissociables les unes des autres. On préfère s’asseoir et se passer en boucle ces quelques minutes câlines et irréelles, pour nous éloigner du bruit et de la fureur du dehors. Sans aucune modération.


Retrouvez Joseph Schiano di Lombo sur :
Site officielFacebookInstagram

Partager cet article avec un ami