[LP] In Love With A Ghost – Healing

En adoucissant l’electronica pour n’en conserver que les contours les plus bruts et lisses, In Love With A Ghost signe un disque certes court, mais allant droit à l’essentiel et sentant aussi bon les livres d’enfants que la nostalgie informatique de nos aînés. Une petite madeleine de Proust qu’il serait difficile de refuser.

Il est totalement fou de pénétrer dans l’univers de In Love With A Ghost sans y avoir été préparé au préalable ; mais mieux vaut laisser la surprise à chacun. En effet, artiste accompli et musicien passionné de chillwave et d’electronica, le compositeur parisien met tous les aspects artistiques de son côté pour créer un monde en marge, où l’imaginaire côtoie la féerie et l’indicible, nous enveloppant dans une couverture lumineuse qui a tout d’une aura protectrice nous emmenant immédiatement bien au-dessus du sol et des nuages. « Healing », conte du soir qui nous berce et nous transporte, se fige dans le temps, alliant à la perfection sonorités 8-bit et mélodies séductrices et envoûtantes. Un opus à part, osé et magique.

Passée une introduction destinée à nous faire pénétrer dans un lieu où tout peut arriver, « I Was Feeling Down, I Found A Nice Witch And We’re Friends » introduit le thème mélodique qui hantera tout l’album (et que l’on retrouvera, dans une version plus rapide, sur « Chilling At Nemu’s Place »), sifflement entêtant et rapidement obsédant porté par une rythmique sobre et une boucle de piano éthérée et évasive. Tout l’art de In Love With A Ghost transparaît à travers cette piste, ce que confirmera « I Know It’s Not Easy But You’re Not Alone Anymore » ou encore le jazz déluré de « Qwerty Enchanted The House And Now It’s Attacking Us » : la rencontre entre une petite fille et une sorcière devient complice, tout comme les harmonies délicates et perlées qui l’illustrent nous possèdent et nous guident dans ces contrées merveilleuses et scintillantes. « Welcome At Qwerty And Azerty’s Place » est un véritable retour à l’adolescence, une course effrénée vers ces ordinateurs démodés qui nous ont tant fait rêver pendant de longues années, à ces pixels approximatifs qui sont devenus aujourd’hui charmants et prisés. Les vibrations épidermiques nous traversent alors que nous parcourons « Let’s Walk Across This Forest, I Can Feel Everything Being Real Again » tandis que, ouvrant à nouveau nos regards vers la réalité qui, en l’espace d’une vingtaine de minutes, s’est retrouvée totalement modifiée, « Healing » est une fenêtre vers l’espoir de se savoir à jamais métamorphosé par ce voyage immobile dans la psyché créatrice du musicien.

« Healing », ou la thérapie par le dessin et l’harmonie. Avec ce disque aussi indescriptible que mirifique, In Love With A Ghost signe un cheminement onirique dans les pensées profondes de ses personnages, ceux-là mêmes qui nous prennent par la main pour nous faire entrer dans l’œuvre d’art et dans sa beauté sobre et captivante. Une balade entre curiosité et fascination, que l’on chérira longtemps avant de fermer les yeux et de s’endormir, un sourire aux lèvres.

crédit : Marmushka

« Healing » de In Love With A Ghost est disponible depuis le 3 mars 2017.


Retrouvez In Love With A Ghost sur :
FacebookTwitterSoundcloud

Partager cet article avec un ami