[EP] Holy Two – Misunderstood

Au cœur de ce nouvel EP de Holy Two, il y a, avant tout, l’humain : ses rejets, ses incompréhensions ou les jugements dont il est, trop souvent, victime. Mais, sous les doigts d’Hadrien et à travers la voix d’Élodie, ces faiblesses deviennent de véritables forces, quitte à passer par des instants d’interrogations et de mélancolie. Explorant encore plus loin son songwriting, le duo a également décidé de rendre ses compositions plus dépouillées et immédiates ; un choix judicieux, qui surprend avant de radicalement bouleverser l’auditeur.

Holy Two est unique. Vous le savez d’ores et déjà si vous suivez l’actualité du projet à travers nos lignes et articles. Pourquoi, se demandent encore certains ? La réponse est simple et contenue dans le brillant « Misunderstood ». la solitude de ne pas être compris, le doute quant à sa propre personnalité, autant qu’à ce que l’on a à offrir en tant qu’artiste. Sans jamais sombrer dans le désespoir, Élodie et Hadrien préfère méditer sur le sens de leur démarche, celle-là même qu’ils suivent depuis des années, tout en faisant une pause au milieu du tumulte des concerts et tournées incessantes. Holy Two est une œuvre d’art entière, sur les planches comme dans ses enregistrements. Et la remise en question, inexorable, survient un jour ou l’autre. Pourquoi, alors, ne pas la mettre en musique ? Choix parfait, pour quatre titres qui le sont tout autant.

« I still know my name. I know the rules of the game. » Ce n’est pas pour rien qu’Élodie intervient, seule, dans les premières secondes de « Misunderstood ». Elle interroge, se positionne en tant que créatrice confrontée aux regards et aux jugements. Puis, tout s’emballe, grandit, explose. L’instrumentation devient omniprésente, affirmée, pulsative et sûre d’elle. L’entrée en matière sera celle de la renaissance et du plaisir, malgré les obstacles. À tel point que « Festin », interprété en français, dépasse toutes les attentes et prouves que le timbre de la chanteuse s’impose d’emblée, quel que soit le support choisi ; histoire d’amour logique mais que l’on ne peut s’empêcher de compliquer alors que la simplicité est à portée de main. « Si tu sais qu’il n’y a plus d’espoir, pourquoi mentir ? » Ne te moque pas. Aime-moi. « Chalk Farm » souffle un vent de liberté, entre cassures rythmiques et nappes synthétiques furtives et multiples, tandis que les paroles défilent, vraies, vécues, omniprésentes. Avant l’ultime offrande : « Line of Sight » sera inoubliable, dialogue entre le piano et le chant d’une sobriété à peine interrompue par de sages et émouvants chœurs. Voir plus loin, quitte à ressentir ce que les conséquences, bonnes ou mauvaises, pourront être. Les derniers échos remettent Holy Two au centre de son univers, tout en ouvrant un inépuisable champ des possibles que l’on attend avec autant d’émotion que d’impatience.

« Misunderstood » est un EP à vivre de l’intérieur. Un testament ne signifiant pas la mort, mais une nouvelle vie, une résurrection que personne n’attendait mais que Holy Two projette, avec humilité et confiance, à nos yeux admiratifs et embués de larmes salvatrices. il se sert dans nos bras comme l’objet le plus à même de nous réconforter, de nous donner la volonté d’aller de l’avant. Une pause, une bouffée d’oxygène ; puis on se lève, avec une force mentale et sentimentale nouvelle et que rien ne peut arrêter. Un chef-d’œuvre foudroyant et essentiel.

crédit : Lucie Rimey Meille

« Misunderstood » de Holy Two est disponible depuis le 13 octobre 2017 chez Cold Fame Records.


Retrouvez Holy Two sur :
FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami