[EP] Holy Two – A Lover’s Complaint

En prenant le parti de plonger à corps perdu dans une myriade de genres tout en les rendant complémentaires, Holy Two crée la surprise et remporte avec brio tous les suffrages. Un disque à consommer sans modération, jusqu’au bout de la nuit.

Holy Two - A Lover's Complaint

On arrive parfois à se demander ce qui peut bien passer par la tête de certains musiciens au moment de créer un nouvel opus. Faut-il appliquer la même recette que sur leurs créations précédentes, par opportunisme, ou au contraire aller toujours plus loin et prendre tous les risques possibles et imaginables ? Et il faut bien avouer, en écoutant le nouvel EP des Lyonnais de Holy Two, que le duo a décidé de mettre la barre très haut, tant ce disque relève du pur miracle. « A Lover’s Complaint » est, sans fausse flatterie, ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle en termes de pop et de motivation à danser sans pouvoir s’en empêcher. Une déferlante implacable qui nous sort de notre torpeur et nous entraîne dans ses tourbillons les plus communicatifs.

Elodie et Hadrien ont en effet dans l’idée – et grand bien leur fasse – de nous emmener dans des univers tantôt énergiques, tantôt plus apaisés, mais avec ce même supplément d’âme qui fait qu’on les aime dès la première écoute et qu’on demeure fasciné devant ces quatre pistes superbes, arrangées à la perfection et venant tourmenter notre quotidien morose. Des mouvements pop et presque r’n’b de « Undercover Girls », dont le refrain écrase sans difficulté le moindre de ses rivaux radiophoniques, à une chorégraphie disco implacable et mélodiquement irréprochable (Face It), nos deux nouveaux meilleurs amis prennent le temps de soigner leurs productions, de leur apporter des touches toutes personnelles et furieusement addictives. Chaque instrument prend une place de choix autour de la voix cristalline et au potentiel inépuisable d’Elodie. Ce même chant qui, en duo, prend toute sa dimension la plus émouvante sur le mélancolique et puissant « Lust », dont les guitares et claviers nous emmènent dans les univers d’homologues britanniques qui trouvent ici un concurrent à leur hauteur – voire nettement supérieur à eux. L’intimisme final d’« Orchid » achève de répondre à la question que l’on pouvait se poser, même si la réponse était évidente : Holy Two devient une référence en la matière, charriant les idées dans des torrents harmoniques intelligents et parfaitement bien menés. Sublime.

« A Lover’s Complaint » est un summum de la musique pop, dissimulant toutes ses perles et diamants musicaux dans des choix artistiques marquants et savants, pour une efficacité redoutable. C’est bien simple : on est obligé de tomber amoureux de ce disque, de se laisser transporter par ses charmes et ses éclats éblouissants. Et on ne s’en plaindra certainement pas : les élans magiques de cet EP hors du commun sont éclatants et imprévisibles ; et prouvent, s’il en était besoin, que l’on a devant nous l’un des groupes phares de la scène française. Remettant les pendules à l’heure avec une maestria qui force le respect et l’admiration, Holy Two sont décidément, et pour longtemps, les héros de nos soirées de fête et d’exultation. Aucune résistance n’est possible : ils remportent le combat qu’ils ont décidé de mener haut la main, et il faut les remercier pour cette incontournable offrande.

crédit : Cox - Lucie Rimey Meille
crédit : Cox – Lucie Rimey Meille

Un disque qui fera date dans l’histoire de la musique pop française. Holy Two est bien parti pour durer, et on leur apportera tout le soutien dont ils ont besoin. Et qu’ils méritent amplement.

« A Lover’s Complaint » de Holy Two est disponible depuis le 16 octobre 2015 chez Cold Fame Records.


Retrouvez Holy Two sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami