[Clip] [Exclusivité] Heeka – The Haunted Lemon

Petite confession en guise d’introduction, le merveilleux album de la musicienne Heeka, « The Haunted Lemon », sorti en ce début d’année, était complètement passé en dehors de nos radars. Avec la sortie du clip, consacré au morceau éponyme, l’occasion est trop belle de réparer ce grave oubli, qui plus est ; cette actualité nous permet de mettre en avant un travail de réalisation somptueux soulignant ô combien le clip, en tant qu’objet créatif, est un espace cinématographique à part entière. De quoi nous donner envie de le voir sur grand écran. Un seul mot d’ordre désormais : laissez tomber tout ce que vous êtes en train de faire, mettez-vous dans de bonnes conditions, laissez-vous emporter par cette mise en scène troublante et inventive, à la symbolique extrêmement forte, à découvrir pour quelques heures en avant-première sur indiemusic.

Heeka s’est donc distingué il y a quelques semaines à travers un long format captivant à plus d’un titre, où sa sensibilité artistique s’est incarnée de plusieurs façons au moyen d’une richesse émotionnelle et musicale, aux belles nuances, qu’il serait difficile de résumer en quelques mots. En somme, chaque morceau de son album est l’occasion de rappeler que la pop music est un espace de jeu, propice à toutes les digressions et les envies, comme l’ont déjà fait avant elle, des musiciennes aussi illustres et créatives que Björk, Cat Power ou Shara Nova de My Brightest Diamond.

D’ailleurs très vite, à l’écoute d’un morceau comme « The Haunted Lemon », ce ne sont pas ces éternelles considérations esthétiques qui viennent à l’esprit (même si elles sont loin d’être galvaudées), mais bien cette sensation de recevoir un cadeau d’une grande force évocatrice, qui soulève instantanément le couvercle de la condition humaine. Que ce soit à travers la musique ou à travers les images se joue ici le théâtre des tourments de l’existence, de ses souvenirs traumatiques qui hantent et empêchent de vivre, toujours là quelque part, enfoui dans le corps et dans l’esprit. Ce très beau court-métrage active une telle complicité entre la musique et l’image, qu’il est sans aucun doute le résultat d’une parfaite alchimie artistique entre Heeka et le réalisateur Dorian Dekeiser. Ce dernier est rattaché à Skopika, jeune structure de productions audiovisuelles en Occitanie, et véritable repère de talents, à qui l’on doit notamment un très beau clip pour le groupe Terrain Vague.

Sans dévoiler le processus narratif extrêmement inventif comme les mécanismes dramatiques du scénario énigmatique et elliptique, Heeka incarne tout simplement une jeune femme, en séjour dans un château, qui ne parvient pas à se débarrasser d’un citron, revenant sans cesse la hanter. L’implicite joue à plein régime, et très vite, nous sentons le degré de gravité, qui se cache derrière cette mise en scène, sans forcément en connaître les enjeux ni la cause. L’art est ici, encore une fois, une magnifique manière de mettre à distance le réel, de le dépasser, de le transcender dans un souffle créatif bouleversant et inspiré. Les différents plans qui composent cette vidéo sont extrêmement soignés, chacun d’entre eux, étant presque un tableau vivant, avec ce que l’image montre et ce que l’image sous-entend. De ce contexte sombre et cathartique émane une profonde beauté des lignes et des couleurs, une alternance subtile de mouvements de caméra, une représentation poétique et décalée du monde des vivants, que vient survoler cette lente ballade lancinante, rythmée par la scansion intense et mélancolique de la voix d’Heeka. De mémoire, cela fait très longtemps que nous n’avons pas été happés de la sorte par un clip musical ! Chapeau bas.

« The Haunted Lemon » de Heeka est disponible depuis le 19 janvier 2024 chez Waromni Prod, #14 Records et inOuïe Distribution.


Retrouvez Heeka sur :
FacebookInstagram

Laurent Thore

Laurent Thore

La musique comme le moteur de son imaginaire, qu'elle soit maladroite ou parfaite mais surtout libre et indépendante.