[Clip] Hawa Sow & The Soul Seeders – Yesterday feat. Arnaud Fradin

La proximité d’esprit et d’inspiration entre le band de Hawa Sow, les Soul Seeders et Malted Milk, le célèbre groupe d’Arnaud Fradin, se matérialise dans une interprétation du morceau « Yesterday » (version originale sortie sur un EP en 2017) et rencontre au sommet de ces deux voix chaleureuses. Pour illustrer cette complicité, quoi de mieux que de pénétrer en images les ambiances feutrées du travail en studio, qui illustre si bien ce beau moment de soul, simple et généreux.

Les amateurs apprécieront dans les premiers plans du clip la référence à la mythique marque Revox, célèbre notamment pour ses enregistreurs à bande, symbolisant les partis-pris sonores qui animent le combo français. Ainsi le terrain de jeu est celui de la soul, une soul qui sait d’où elle vient, respectueuse d’un héritage et fière de ses valeurs. Si pour certains le travers serait de sombrer dans la voie de la démonstration ; à l’inverse ici, la technique est au service du cœur et du partage, pour permettre aux émotions de se libérer. La complicité entre les guitares de Matthieu Vinas et d’Arnaud Fradin, est parfaitement juste, elle sent bon la jam, le plaisir de s’écouter, de répondre à l’autre, dans une confrontation saine qui pousse chacun à se surpasser jusque dans l’expressivité des riffs et des solos, loin d’une logique de compétition.

Au sein d’une telle formation, le challenge permanent consiste pour chacun, pour chacune de trouver sa place dans le mix. Il atteste d’une maturité évidente, qui tient autant d’une certaine discipline que de l’humilité. La section de cuivres (selon l’appellation commune, car le saxophone baryton pour les Soul Seeders, fait partie de la famille des bois) n’en fait jamais trop, elle ponctue avec élégance les temps forts du morceau, en ouvrant les espaces, en donnant du relief et de la vie. Le tandem basse/batterie a le pied sur l’accélérateur et la main sur le levier de vitesse, il gère avec assurance un groove redoutable, qui nous attrape progressivement pour ne plus nous lâcher sur le final haletant et dansant. Le découpage vidéo et la focalisation sur chaque protagoniste ont ce petit quelque chose de pédagogique. Il souligne l’apport décisif de chacun, n’oublions pas par exemple, Patrick Ychard aux claviers qui, bien que très discret, influence grandement l’esthétique millésimée de ce titre très référencé et chaleureux. Les deux choristes de luxe M’Festa et Monir Cheikh soutiennent avec finesse, la partition vocale de Hawa Sow et d’Arnaud Fradin, puissante, généreuse et lumineuse, porteuse de sagesse et de retenue, à l’image du refrain emblématique « He will never go there again ». Voilà donc un hit qui ravira sans aucun doute possible, les puristes, mais permettra aussi au plus grand nombre d’entrouvrir la porte d’un premier album à venir, et dont les atouts démontrent qu’il pourra permettre à Hawa Soul & The Soul Seeders, de dépasser les frontières musicales habituelles.

crédit : Thomas Geffrier

« Make It Happen » de Hawa Sow & The Soul Seeders, sortie le 15 mai 2020 chez Tom Records.


Retrouvez Hawa Sow & The Soul Seeders sur :
Site officielFacebookInstagram

Partager cet article avec un ami