Happy Hands Club

Happy Hands Club, l’avenir de la pop tendance mélo made in Sweden se révèle demain sur un premier EP éponyme.

Le sextet de Göteborg envoie du lourd dès sa première sortie avec un quatre titres efficaces, au son clair, structuré et riche de ses sept musiciens.

Tout part de leur single dansant « I’m Not An Antidote », véritable tube XXL à la mélodie pop autant imparable qu’efficace. Vous ne trouverez certainement pas d’antidote pour vous ôter le refrain de votre esprit.

Sur « Lost At Sea », morceau planant où se forme un ras de marée vocal impressionnant, on se retrouve submergé par des voix jaillissantes de toutes parts. À mesure que le titre avance, l’atmosphère se renforce, s’intensifie. C’est à la fois beau, grisant, magique et fascinant, je vous l’assure.

« Misshaped Figures » quant à la lui prolonge le plaisir sur un troisième titre plus rock que les précédents. Énergiques, Ricky Sokhi et son band nous entrainent dans les tréfonds d’un pop rock intense et noir. Un blizzard sonore légèrement électronique, véritablement électrique nous possède.

L’aventure de cet essai s’achève avec « Photos On My Wall », touche finale de leur premier enregistrement. Les sept membres ont mis les bouchées doubles sur ce titre où l’impression d’espace est considérablement ressentie.
Sans jamais tomber dans le brouhaha sonore ou l’inaudible, les sept musiciens parviennent à s’accorder et donner à leurs mélodies ce qu’il faut d’harmonie. Résultat ; un ensemble pour le moins digeste capable de nous prendre aux tripes.

Happy Hands Club est un groupe à part où chaque titre qu’il propose a un caractère, une saveur unique. De quoi laisser présager de bien belles choses concernant la sortie de leur premier album prévu au printemps. Je n’ai qu’une hâte…



L’EP d’Happy Hands Club est disponible en format vinyl en commande sur le site begans.se et en digital sur iTunes.

http://luxxury.se/

Partager cet article avec un ami