[Entourage #52] Grégoire Dugast (Degree)

Il fut l’une des plus belles révélations des iNOUïS, du Fnac Live et des Inrocks Lab en 2018. Un an et quelques mois de « Silence » plus tard, le Nantais Grégoire Dugast, alias Degree, a encore mûri. Aux côtés de sa jeune complice, la réalisatrice et photographe Zoé Cavaro, il questionne désormais les faux semblants avec « Lie », un titre poignant et habité porté avec authenticité devant l’écran par le couple formé par Adrien Gaulin et Erwan Ruaud. Des jeux d’enfants aux coups de poignard, « Lie » dépeint une histoire d’amour qui part en vrille jusqu’à virer au tragique. Après plusieurs reprises, dont une fascinante reprise de « Toxic », et quelques récentes sessions envoûtantes entremêlant une mélancolie contemporaine à une production électro acoustique saisissante, Degree nous laisse espérer un premier disque pour les mois à venir. En guise de réconfort, Grégoire nous fait part de ses plus belles rencontres musicales dans le 52e épisode d’Entourage.

crédit : Zoé Cavaro

20syl

20syl est le meilleur compositeur/arrangeur que je connaisse. Grace à lui, faisant parti de ma famille, j’ai toujours été connecté à la musique. À partir de mes 16 ans, elle a pris plus de place dans ma vie et depuis, il a toujours été là pour me conseiller et m’aider à avancer dans un monde qui était très flou. Il m’impressionne de plus en plus par sa capacité à se renouveler et trouver de nouvelles sonorités.


Grégoire Vaillant

Rencontré par le biais de 20syl et Trempolino, Grégoire Vaillant est une source d’inspiration par sa technique. Je parle de lui comme de « l’homme aux synthés » : il arrive à créer des ambiances uniques en contrôlant de multiples sonorités. Aussi passionnant dans la vie qu’en studio, il a aussi un œil très aiguisé par ses visuels. Il travaille actuellement sur le projet AvA avec Eva Ménard et 20syl dont j’ai très hâte d’entendre les premiers sons.


INÜIT

Je suis depuis assez longtemps INÜIT et on a été souvent amené à se croiser. Je suis très fier du chemin qu’ils ont pris. Leur premier album est très réussi, polyvalent et original. J’ai eu la chance de partager du temps avec deux des membres, Simon et Pierre, avec qui j’ai commencé à faire du son. Leur approche influencée par Benjamin Lebeau (The Shoes) est très intéressante et j’ai beaucoup appris d’eux. C’est une forte rencontre de ce début d’année.


Ian Caulfield

J’ai fait la connaissance de Ian Caulfield grâce aux iNOUÏS du Printemps de Bourges. Son univers m’a directement touché. Nous partageons beaucoup d’influences et nous nous retrouvons souvent face aux mêmes personnes, c’est intéressant de voir comment évolue notre parcours parallèlement. Il développe un univers très fort, autant musicalement que visuellement. De plus, depuis peu, il travaille avec certains membres d’INÜIT. Ça va être beau, à suivre…


Joko

Mon dernier coup de cœur. Alors que j’avais un co-plateau à Nancy dans le cadre du festival Off Kultur, j’ai eu la chance de rencontrer Majeur Mineur, Eylia et Joko. Musicalement, c’était la grosse révélation pour ces trois artistes et directement, il y a eu un super bon feeling avec eux. La magie de la programmation sans doute ! Joko m’a complètement marqué par l’équilibre entre la voix d’Iris Di Napoli et les arrangements d’Arthur Vonfelt. C’est une super découverte pour moi et des personnes adorables qui méritent de percer.



Retrouvez Degree sur :
FacebookInstagramSoundcloud

Partager cet article avec un ami