[Entourage #64] Glass Museum

Le pouvoir à l’instrumental ! Si l’on entend de plus en plus de groupes laisser s’exprimer la musique dans son plus simple appareil, dénuée de tout chant ou presque – on pensera notamment à Khruangbin ou encore GoGo Penguin – il en va de même pour Glass Museum. La parenté de ce duo belge avec le trio de « pingouins » britanniques est d’ailleurs assez saisissante à l’écoute de leur premier album « Deux ». Antoine Flipo au piano et Martin Grégoire à la batterie distillent un jazz ultramoderne et extrêmement dense. On comprend mieux pourquoi les deux amis ont remporté le tremplin du Dour Festival en 2016 et pourquoi de plus en plus de festivals sont bien inspirés de les accueillir. L’occasion était trop belle de leur laisser la parole pour évoquer leur « Entourage », ces artistes qu’ils apprécient et ont eus la chance de croiser sur leur route.

crédit : Gaëtan Streel

Rone

On écoute les albums de Rone depuis des années, ses sons ont probablement eu une certaine influence sur nos compositions et notre musique. En 2018, on a eu la chance de faire sa première partie à l’Ancienne Belgique. En plus d’avoir été émerveillés par son show, on s’est vraiment bien entendus avec Erwan et on l’a recroisé plusieurs fois en festival.


Commander Spoon

Commander Spoon est le projet de Pierre Spataro, le saxophoniste qui nous accompagne en live sur certains titres. Dans la veine Brownswood Recordings, ils jouent un jazz brut improvisé, teinté d’influences rock, et pourraient bien devenir les chefs de file du renouveau du jazz belge. En 2018, leur titre « Introducing PART III » apparaissait sur la compile « Jazz Cats » de Lefto, avec plein d’autres artistes de jazz belge à suivre.


Klein

Le trio jazz-électronique de notre ami luxembourgeois Jérôme Klein. On a rencontré Jérôme en juillet en 2018 au Festival de Wiltz où on partageait l’affiche. Le groupe jouait vers minuit sur une scène intimiste dans les bois. Du début à la fin du show, on a eu le souffle coupé tellement le concert était prenant. Par la suite, on est resté en contact avec lui et actuellement on travaille ensemble sur la production/arrangements de notre deuxième album.


Endless Dive

Endless Dive, ce sont de très bons potes à nous qui jouent du post rock instrumental de qualité, et ont récemment signé leur second album « Falltime » sur le label Luik Records. On est tous originaires de la même ville, Tournai, une ville qui regorge de talents locaux, mais qui, outre les quelques initiatives volontaires et remarquables (Tournai Jazz, La Smala Festival…), ne reçoit aucun soutien des autorités locales pour soutenir et mettre en avant sa scène locale. Actuellement, on est en train de se battre pour avoir une salle de concert. Une pétition circule actuellement pour disposer d’une salle de concert à Tournai : https://bit.ly/2K1nFx0.


Gustave Brass Band

Les gars du Gustave Brass Band disposent d’une sacrée dose d’autodérision et sont d’excellents compagnons de fête. On connait les Gustave via les études, et Antoine faisait à la base partie de la formation d’origine. Jamais très loin les uns des autres, on a eu l’occasion de faire un featuring remix avec eux sur « Shadow’s Faces », et leur trompettiste, Martin, a enregistré des solos de trompette sur notre premier album « Deux ».


Glass Museum profite de l’été 2019 pour faire un grand et beau tour d’Europe, en passant notamment par l’Islande, la Grèce ou la République Tchèque. Fort heureusement pour les oreilles françaises, le Crossroads Festival à Roubaix n’est pas passé à côté de l’occasion d’inviter le duo à répandre les mélodies et les rythmes entêtants qui émanent de leur battle instrumentale. On espère que d’autres salles et événements en France emboîteront le pas des nordistes pour permettre à Glass Museum de faire vivre le mélange de délicatesse et d’intensité qui se dégage de sa musique.

« Deux » de Glass Museum est disponible depuis le 25 mai 2018 chez Jaune Orange.


Retrouvez Glass Museum sur :
FacebookTwitterBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami