Franz Is Dead – The Man From Peru

Tel un lapin sous alcaline, Franz Is Dead fait crépiter nos méninges d’une pop nostalgique avec l’hétéroclite et vertigineux « The Man From Peru ».

Franz Is Dead - Man From Peru

Session estivale terminée. Le morose est de retour, bien ancré dans ses baskets pour y rester des mois durant. C’est une joie mitigée, une joie amère qui verra l’orange tomber des arbres et qui nous accompagnera, bras ballants dans la neige, vers l’éclosion florale. Qu’importe ! Les ambiances musicales actuelles seront l’exutoire propice aux pensées les plus démentes, un vecteur pour toutes émotions délibérées ou non. L’admiration, le dégout, la mélancolie, la crainte, la pudeur, l’empathie, la nostalgie… Tout y passe, ainsi que l’allégresse.

Qui n’en déplaise à son pseudonyme, un vecteur assez surprenant s’octroie aisément le bonheur érudit d’une inépuisable fanfare. Je nomme Laurent Blot aka Franz Is Dead et son Péruvien hyperactif. Maillon acharné d’une pop française en devenir, il déploie avec enthousiasme l’énergie enivrante et acidulée d’un remède contre l’ennui. À la fois multi-instrumentiste, producteur, compositeur et chanteur, cet artisan multifonction a déjà depuis 2009 mis plusieurs pierres à son édifice avec ses mini albums « Ah-Leu-Cha », « Satan » et « Monkey Man Replica » pour ainsi faire valoir son identité. Sans répit, sa passion grandissante l’emmène vers le LP à venir « The Man From Peru », la cerise sur un gâteau déjà bien entamé.

La redondante intro « Crosses On Fire » met le ton juste sur un disque haut en couleur et en influences, prouvant que cet énergumène a l’oreille fine. On déroule le tapis sur le rock 60’s avec « Do It » et « Famous » en attendant au plus près la satisfaction des Rolling Stones. Puis en empruntant au passage le synthétique clavier des Friendly Fires, le surprenant « Ladybug » est le saut temporel, l’étape à franchir pour prendre à c(h)oeurs ouverts le spirituel « I Got A Fever ». La fin du disque démontre bel et bien que Franz (paix à son âme) peut s’épuiser – sans péjoration aucune – pour notre plus grand plaisir. En effet, il entreprend les plus belles pistes de l’album avec « On My Own », « Breakfast In Gaza » et le coup de cœur « Tambourine » qui s’agite sous les tropiques avec certains Cayucas.

Éclectique à souhait, ce va-et-vient dans le temps confirme l’authentique génie pop de Mr Blot. Produit avec le plus grand soin, il livre des mélodies de toute beauté comme pour jurer au monde entier que l’amour et la pop ne font qu’un. Au plaisir.

Franz Is Dead

« The Man From Peru » de Franz Is Dead, sortie le 16 septembre 2013.

franzisdead.com
facebook.com/franzisdead

Partager cet article avec un ami