[Clip] DRAME – Poésie Parfaite

Plan-séquence tout d’abord curieux puis rapidement halluciné, « Poésie Parfaite » de DRAME fait de la simplicité une source intarissable d’interprétations de la part de l’auditeur et du spectateur, capturant vision et écoute dans une hypnose quasi surnaturelle.

Un canapé sans âge. Des tableaux au mur, représentant aussi bien du concret que de l’abstrait. Puis, les quatre musiciens de DRAME s’installent, fument, reste impassibles. Cela va durer pendant sept minutes. Au départ, on craint l’ennui, le délire personnel et narcissique supposé arty et incompréhensible au commun des mortels. Et, sans prévenir, l’image devient floue, les dimensions se superposent au fur et à mesure de la progression de « Poésie Parfaite », piste étirée jusqu’à la nudité et à la tension ultime. Dès lors, on sait que les effets secondaires seront imparables ; que l’action se métamorphosera, devant notre passivité, en expérience sensorielle. La musique convulse, bouillonne malgré ses tonalités impassibles. Il se produit un changement, une évolution. Un rêve, loin de toute réalité concrète.

Les rôles s’inversent, fusionnent, se mélangent. Les entités séparées ne font plus qu’une, palpable, visible. « Poésie Parfaite » aura eu besoin de ses secondes inépuisables, de cet épanchement au-dessus du vide, pour exister. S’ancrant dans le domaine de l’inédit et du fascinant, le clip fait du cadre l’espace de tous les possibles, de tous les fantasmes. Les sourires absents trouveront leur paradoxe dans la folie picturale de ces vapeurs fantomatiques et inoubliables. Une entrée en matière parfaite, en attendant la sortie de « DRAME 2 », prévue pour le 23 mars prochain chez Platinum Records.


Retrouvez DRAME sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami