[Clip] [Exclusivité] Dirty Bootz – Dead Clouds In Your Pockets

En plein road trip entre recherche de sa propre identité musicale et dérives en tous genres du territoire US, Dirty Bootz s’offre le rôle de médiateur d’une génération perdue mais qui, contre toute attente, pourrait être sauvée par le rock, même le plus sec et abrupt. Une oeuvre d’art d’une douce radicalité.

Même s’il ne s’agit que d’ombres portées sur un décor rouge sang, les personnages s’enchaînant lors de l’action serrée et rapide de « Dead Clouds In Your Pockets » n’en marquent pas moins la rétine du spectateur, et pour longtemps. Le duo héraultais Dirty Bootz, alors que sa rencontre et ses ambitions se révèlent dès les premières secondes, n’est pas au bout de ses peines. Quittant les grands espaces, violents et épurés, pour tenter leur chance dans la grande ville, ils emportent dans leur sillage une envie de changement qui, cependant, ne sera pas évidente. Crimes, événements surnaturels, atmosphère tendue et acérée comme le riff d’une six cordes tailladant, lentement mais sûrement, les chairs de l’auditeur, s’observent à chaque coin de rue, lors du parcours initiatique de deux musiciens dessinant ainsi leur indépendance, sans jamais fuir mais en confrontant leurs semblables à leurs faiblesses de caractère.

La success story de Dirty Bootz ne se fera pas sans peine ni regrets ; mais elle est là, devant nous, face au mépris, au rejet, à l’égoïsme. S’imposant au cœur d’un vivier artistique et social en totale implosion, « Dead Clouds In Your Pockets » définit d’ores et déjà le choc culturel que sera « Broken Toy », album à la fois contestataire et d’une rare évidence quant aux pansements à poser sur les plaies du monde et que l’on attend de pied ferme le 31 janvier 2020. Ou quand le rock reprend ses droits et impose ses lois.


Retrouvez Dirty Bootz sur :
Site officielFacebookInstagram

Partager cet article avec un ami