[Clip] [Exclusivité] Després – Cheeky Love (Acoustic Version)

Déjà superbe sur l’EP « Hide », « Cheeky Love » monte d’un cran émotionnel incomparable dans cette version acoustique filmée dans un cadre qui, au fur et à mesure de sa découverte, semble le seul et unique endroit propice à offrir toute la dimension spirituelle et toute en écho d’une musique entre voyages ethniques et quête intérieure. Sublime.

Després nous intrigue, c’est un fait immuable. À travers deux EPs d’une beauté et d’une originalité peu communes, les Angevins Camille Després et Raphaël Thuïa n’ont de cesse de construire, sans aucune influence notable ou aucun discours pré-digéré et recraché d’une façon trop simple, une langue musicale qui est la leur, entre électro dansante et instants contemplatifs majeurs. À ce titre, « Cheeky Love » reste l’une des chansons les plus émouvantes de ces derniers mois, et l’on était en droit de s’interroger sur sa réinterprétation en version acoustique, dans un lieu à part et admirablement bien choisi. Le résultat est tout simplement bouleversant.

Le chœur d’une église. Un piano solitaire. Quelques miroirs. Camille et Raphaël font leur entrée, en toute simplicité et modestie, se positionnant l’une face à l’autre, occupant ainsi l’espace dans une harmonie visuelle à la fois sobre et maîtrisée. Puis, la chanson commence, sans micro, sans ampli, avec juste les marteaux du piano et le timbre si envoûtant de Camille. La réalisation de Tom Toulemonde cadre et alterne ces instants suspendus avec un plan large fixe, dominé par la lumière mélodique et solaire traversant l’espace. En ne conviant aucun artifice inutile, Després se risque à une relecture complète de l’une de ses chansons phares, et nous confie rien de moins qu’un spectacle intime d’une pureté à couper le souffle. Réinventer pour mieux porter son art ; nos deux musiciens y sont parvenus sans aucun doute possible, osant là où d’autres n’auraient pas, un seul instant, tenter de frôler une telle perfection. Trois minutes lacrymales et inoubliables.


Retrouvez Després sur :
FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami