[Clip] [Exclusivité] Des Roses – Le Chalet

Vision onirique et lumineuse de la passion et du souvenir, marquant le retour aux sources mêmes de la vie qui, apaisée, s’annonce enfin, « Le Chalet » appelle un patrimoine humain contemplatif et émouvant.

Malgré le nombre d’invités présents dans les premières secondes du « Chalet », la sonorité drone accompagnant les plans d’introduction laisse planer un sentiment de solitude, d’isolement. Le spectateur sent que quelque chose va se passer, que le témoin du présent se confrontera, d’une façon ou d’une autre, à son monologue intérieur ; sans que l’on sache vraiment comment tout cela va se manifester. Changement de décor radical : la forêt, le rivage, un soleil d’une blancheur immaculée. Est-ce un rêve ? Une réminiscence ? Des Roses ne répondra pas, mais préférera entraîner l’observateur dans son imaginaire, dans la caresse du lien sentimental et héréditaire. Superbe lecture de ce qui a été, en écho à ce qui est.

Il y a, dans « Le Chalet », une immense forme de respect. Musical, tout d’abord, le titre demeurant constamment entre la mélancolie et la caresse, la fragilité et le réconfort. Visuel, ensuite : l’enchaînement imprévisible mais parfait de scènes silencieuses et de films retraçant des existences ayant conduit le duo ici et maintenant, est une idée forte et marquante. Louis et Suzanne, orphelins prêts à poursuivre la quête de perfection paternelle, n’auraient pas pu rendre un plus beau témoignage que celui-ci.


Retrouvez Des Roses sur :
FacebookTwitterInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami