[Live] Declan McKenna et Sam Fender au Grand Mix

Les températures chutent, la nuit tombe plus tôt, la morosité d’un lundi soir : le Grand Mix de Tourcoing vous propose comme remède un bon concert de rock. Le lundi 16 octobre 2017, on a ainsi pu vibrer aux rythmes des guitares assurées de Declan McKenna. A seulement 18 ans, et alors qu’il enchaîne les dates, celui qui s’est fait remarquer pour ses paroles engagées posait ses valises dans la métropole lilloise, juste le temps de nous faire apprécier en live son premier album : «What Do You Think About the Car ? ». Accompagné de Sam Fender pour assurer sa première partie, le jeune rockeur a ravi les fans présents et nous a impressionnés.

Declan McKenna – crédit : David Tabary

Quatre jeunes hommes qui jouent du rock : c’est un peu stéréotypé, mais cela reste efficace malgré les années. Sam Fender fait bien plus que le job de la première partie : les textes et les mélodies sont de bonne qualité, si bien que, dès le premier morceau, il nous extrait de la langueur du lundi soir.

Sa musique ne révolutionne rien, mais elle suffit largement à réchauffer nos cœurs et nos pieds s’agitent peu à peu. Il parvient même à nous surprendre en s’installant seul derrière le clavier pour terminer par un moment plus calme et de toute beauté.

Le Royaume-Uni a ceci de remarquable : la capacité de produire des talents d’année en année. Chaque génération possède ainsi ses ambassadeurs de la pop et, berceau des Beatles et des Rolling Stones oblige, du rock. Declan McKenna a justement l’étoffe des plus grands : repéré à Glastonbury, il signe à tout juste 16 ans sur le même label que Muse, Black Keys et Foals. Deux ans plus tard, dur de se dire que les musiciens présents sur scène à ses côtés et la majorité du public sont plus jeunes que nous. On assiste bien, ce soir-là, à l’exaltation d’adolescents. Ils se pressent devant la scène pour son slam, ils hurlent de joie lorsque le jeune rockeur descend pour passer au milieu du public avec sa guitare et ils se battent même pour attraper sa bouteille d’eau et en boire la dernière gorgée. Si, dans l’histoire du rock, bon nombre d’adolescents se sont comportés ainsi, on peut tout de même souligner la clairvoyance de ces derniers : les chansons de Declan McKenna sont percutantes.

En digne héritier de la brit pop des années 90, les mélodies pop-rock du jeune Anglais accrochent l’oreille comme une incitation à se pencher un peu plus sur ses textes. Son songwriting est largement salué et on comprend alors le phénomène : ses morceaux sont les hymnes de la jeunesse d’aujourd’hui.

La génération X a trouvé son idole. Et la prestation de ce soir l’affirme, tant la foule entonne les refrains qu’elle connaît déjà parfaitement. Les débuts ont été dans la retenue, même s’il a été acclamé dès son entrée, « The Kids Don’t Wanna Come Home » ouvrant la soirée calmement. Au bout de quelques titres, il devient pourtant impossible d’arrêter le guitariste, qui saute sans cesse et parcourt d’un bout à l’autre la scène du Grand Mix. L’enchaînement « Mind » / « Humongous » / « Isombard » / « Why Do You Feel So Down ? » marque le point d’orgue de ce concert par leur qualité et leur énergie. Bien sûr, il aura gardé « Brazil », son premier tube, pour le rappel, avant de conclure par le très apaisant « Listen  to Your Friends ».

Si Declan McKenna n’est déjà pas passé inaperçu, il a largement prouvé, ce soir-là, qu’il méritait son surnom de « prodige du rock anglais ». On parie volontiers que ce premier album et cette première tournée auront une suite qui fera encore plus de bruit ; et on assistera, encore une fois, avec plaisir à cette démonstration.


Retrouvez Sam Fender sur :
Site officielFacebookTwitter

Retrouvez Declan McKenna sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami